Ce mardi, direction Dommartin-la-Chaussée, 40 habitants.
Il va nous falloir de la chance pour faire des rencontres.

Avec la chaleur, les rues sont désertes. Nous sonnons aux portes. Andrée n'est pas surprise, elle connaît le principe de la fléchette et nous invite au frais. Cette ancienne aide à domicile, aujourd'hui à la retraite, aime s'occuper de ses petites-filles. Andrée habite le village depuis 25 ans, un hameau dans lequel les décorations extérieures nous ont étonnées en arrivant. "Notre artiste, c'est Denis, le maire", confie Andrée.

Direction la mairie pour voir Denis. Effectivement, monsieur le maire a tendance à amasser des objets. Il en a disposé 10 000 dans sa commune pour faire des décors poétiques. Il nous embarque, Denis est un amoureux des textes d'Arthur Rimbaud. Il raconte : "au début, je les mettais dans la forêt pour les animaux et puis je me cachais surtout parce que vous commencez à mettre ça dans le village, c'est compliqué ; logiquement, le maire, c'est celui qui gère, qui a les pieds sur terre, mais pas dans les nuages".

Il y a 20 ans, la culture était aussi un moyen de compenser sa solitude dans son métier d'agriculteur. Denis a d'autres projets de décor avec les milliers d'objets qu'il garde : "on va encore créer, créer, et imaginer".


TF1 | Reportage G. Gruber, G. Gravina

Tout
TF1 Info