« Bouge ta boîte » est pionnier dans l’accompagnement des femmes entrepreneures. Aujourd’hui, pour se développer, le réseau doit lever des fonds. Il ouvre son capital au grand public, comme un geste politique pour plus de mixité.

Les chiffres sont là : aujourd’hui, seuls 21% des entreprises sont créées exclusivement par des femmes, la parité est encore loin d’être acquise. C’est pour les accompagner, les faire grandir que Bouge ta Boîte est né. Aujourd’hui, 2 000 femmes sont dans le réseau, réparties dans 150 villes. Des femmes entrepreneures qui, bien souvent, lorsqu’elles ne sont pas en raison, n’arrivent pas à gagner leur vie. Selon la dernière étude du réseau, 48% des dirigeantes ne se rémunèrent pas du tout quand elles sont isolées. C’est à dire une sur deux ! Des chiffres effarants qui prouvent l’utilité de se constituer en réseau. Sauf que voilà, il n’existe pas de fonds pour financer la mixité ou l’égalité économique : elle n’est tout simplement pas financée ! Bouge ta boîte n’a pas d’autres choix que d’ouvrir son capital au grand public pour se développer : à partir de 100 euros, tout le monde peut devenir actionnaire. Marie Eloy, la fondatrice du réseau, appelle à un geste politique pour soutenir la mixité, elle vient d’interpeller le 1er ministre à ce sujet. Soutenir la mixité, c’est aussi soutenir la force transformatrice des femmes et leur capacité à mener la transition écologique et sociale. Pour Marie Eloy, environnement et mixité sont liés : « Les femmes sont plus éco-conscientes, les femmes vont créer par le sens, pour le sens. On ne va pas réussir à faire la transition sans les femmes et aujourd’hui, dans le monde économique, les femmes ne comptent pas assez».


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info