Covid-19 : la vie avec le virus

Covid-19 : les hospitalisations en hausse, surtout pour les plus âgés

S.M avec l'AFP
Publié le 1 juillet 2022 à 12h31
JT Perso

Source : Le 9h/12h

En une semaine, les contaminations ont bondi de 67% en France.
Cette 7e vague de Covid s'explique par l'arrivée du sous-variant BA.5, encore plus contagieux que les précédents.
Seuls 25,5% des 60-79 ans et 31,3% des 80 ans et plus ont reçu leur seconde dose de rappel vaccinal.

Une nouvelle vague, qui touche particulièrement les plus vulnérables. La circulation du Covid-19 s'est intensifiée la semaine dernière ainsi que les hospitalisations, notamment pour les plus âgés qui restent beaucoup trop nombreux à ne pas avoir leur deuxième rappel, indique, vendredi 1er juillet, Santé publique France. 

La semaine du 20 au 26 juin, le taux d'incidence a augmenté de 53%, une accélération par rapport à la semaine précédente (+29%), selon le dernier bulletin de l'agence sanitaire. Cette septième vague de Covid actuelle s'explique notamment par l'arrivée du sous-variant BA.5, encore plus contagieux et qui persiste plus longtemps, chez les patients, que les précédents. 

+ 67% de cas de contaminations en une semaine

Jeudi, le nombre de contaminations s'élevait à 133.346, une hausse de 67% en sept jours. La semaine du 20 au 26 juin, la hausse des nouvelles hospitalisations s'est également poursuivie (+19%) après une augmentation de 26% la semaine précédente. Ce même jour, 15.836 personnes étaient hospitalisées avec un diagnostic Covid.

Les taux d'hospitalisation étaient particulièrement élevés chez les 80-89 ans (35,4 pour 100.000 habitants) et les 90 ans et plus (61,8 pour 100.000), précise Santé publique France. Sur la semaine étudiée, le nombre de décès à l'hôpital et en établissements et services médico-sociaux a aussi augmenté après plusieurs semaines de baisse (225, +3%).

Lire aussi

Sur la période, les couvertures vaccinales ont très peu progressé, note Santé publique France. Ainsi, seuls 25,5% des 60-79 ans et 31,3% des 80 ans et plus qui y étaient éligibles avaient reçu leur seconde dose de rappel. Les autorités sanitaires mènent campagne depuis plusieurs jours pour inciter les plus fragiles à effectuer ce rappel.


S.M avec l'AFP

Tout
TF1 Info