Vague de chaleur : la France face à une canicule précoce en 2022

Allergie : gare à l’ambroisie, ce pollen redoutable favorisé par la canicule

Samuel Azemard
Publié le 9 août 2022 à 18h21, mis à jour le 10 août 2022 à 12h24
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Cette année, le pollen d'ambroisie est apparue avec une semaine d'avance.
En cause : les fortes chaleurs et la sécheresse favorisant la croissance de cette plante d'Amérique du Nord.
En France, une personne sur cinq est allergique à ce pollen.

Attention, pollen d'ambroisie droit devant ! Cet été, le pollen de cette plante exotique est arrivé avec une semaine d'avance cette année. En cause, les différentes vagues de chaleur que traverse la France. Samuel Monnier est ingénieur et responsable communication au réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA), il prévient du danger que représente ce pollen pour les personnes allergiques.  Les symptômes sont classiques et varient entre la rhinite, la conjonctivite, la toux. 

Mais pour les personnes les plus vulnérables, l'inhalation de quelques grains de pollen peut provoquer des troubles de concentration, voire des crises d'asthme. L'ingénieur rappelle que ce n'est pas la première fois que le pollen apparaît plus tôt que prévu. "En 2003, autre année de canicule, on a déjà eu un avancement du pollen. Donc qui dit canicule répétée dit que le pollen arrivera de plus en plus tôt."

L’ambroisie est une plante exotique envahissante d’Amérique du Nord. Elle a trouvé des conditions météo favorable autour du 45e parallèle, c’est-à-dire essentiellement autour de Lyon et de Grenoble. Elle est arrivée en France à la fin du 19e siècle, par bateau. "Les premiers signalements d’ambroisie ont été dans le département de l’Allier. Elle a ensuite gagné du terrain dans d’autres départements comme la Bourgogne Franche-Comté, Nouvelle Aquitaine, Occitanie. Mais elle est surtout vraiment présente le long de la Vallée du Rhône", détaille Samuel Monnier. 

41 millions d'euros de coût médicamenteux

Pour rappel, une personne sur cinq est allergique au pollen d'ambroisie, selon l'ingénieur. "Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, l’ARS a estimé le coût de la consommation médicamenteuse des personnes qui sont allergiques à 41 millions d’euros par an. Donc c’est un coût qui est assez énorme lié à la consommation d’antihistaminique pour lutter contre l’ambroisie."

Lire aussi

Pour faire face à cette avancée, une plateforme a été mise en place pour signaler l’ambroisie. "Chaque signalement est transmis au référent de la commune qui va coordonner les actions pour éliminer l’ambroisie", explique Samuel Monnier. Pour le signalement, il existe quatre moyens : un site internet, une application mobile, une adresse mail et un numéro de téléphone :  0 972 376 888.  Selon l'ingénieur, il existe des astuces pour atténuer les symptômes de l'allergie. "Ne pas faire de sport en plein air, éviter de faire sécher son linge en extérieur, fermer les fenêtres en voiture, enfin aérer le matin et le soir son logement."


Samuel Azemard

Tout
TF1 Info