Allergies au pollen : ces applications qui vont vous aider

Kattalin Caubet
Publié le 26 mai 2022 à 18h11
Image prétexte - A bee gathers pollen from a flower on September 11, 2019 in the countryside near Cuneo, Northwestern Italy.

Image prétexte - A bee gathers pollen from a flower on September 11, 2019 in the countryside near Cuneo, Northwestern Italy.

Le réseau de surveillance aérobiologique vient de placer tous les départements français sauf les Landes et les Pyrénées-Atlantiques en alerte rouge au pollen.
Selon l’Inserm, un quart de la population est concernée.
Des applications ont donc été créées pour aider les allergiques à anticiper les pics de pollen.

Qui dit arrivée du soleil, dit aussi retour du pollen. C’est une allergie particulièrement répandue dans la population qui fait souffrir les personnes concernées tous les ans à la même période. Pour certains patients, l’intensité des symptômes peut être très élevée. Voici donc quelques applications qui pourraient vous aider à prévoir au mieux ces pics de pollen.

Alertes pollens

Cette application vous aidera à vivre votre allergie sans rester enfermé. Sur Alertes Pollens, vous pouvez choisir jusqu'à 5 espèces de pollens et 5 départements favoris sur lesquels toutes les informations du RNSA (Réseau national de surveillance aérobiologique) seront mises à jour en temps réel, et des alertes vous seront envoyées. Vous pouvez également décider d'activer la géolocalisation qui permettra à l'application d'afficher automatiquement les informations de la zone géographique dans laquelle vous vous trouvez. Enfin, le logiciel donne aussi accès à d’autres services tels que la météo ou la qualité de l’air.

Ma vie d’Allergik

Ma vie d’Allergik est une application qui permet un accompagnement personnalisé pour chaque type d'allergie. Elle dispose de plusieurs fonctionnalités comme le suivi des symptômes et des prises de traitements, la communication des différents types de pollen présents près de chez vous et la transmission d’informations sur l’allergie. Vous aurez également la possibilité d’enregistrer un rappel pour un traitement, et de fixer des objectifs quotidiens sous forme de jeux.

Pollen

L’application Pollen est d’origine autrichienne. Elle a été développée par l’Université de médecine de Vienne. C’est une des applications les plus complètes, car elle indique le risque d’allergie au pollen à chaque heure avec un indice allant de 0 à 4, mais aussi l’actualité de l’exposition dans les autres villes d’Europe. Elle communique aussi des informations sur chaque type de pollen. Enfin, l’application est dotée d’un programme personnalisé : à la première utilisation, un questionnaire permet d’indiquer de quelles allergies souffre l'utilisateur. Il est possible également de créer un journal pollinique adapté aux symptômes de chacun avec un calcul personnalisé des risques d’allergie.

Mask-Air

Mask-Air est une application qui permet de trouver le traitement qui correspond le mieux à chacun. Développée par une équipe de médecins-chercheurs internationalement reconnue, elle est disponible dans plus de 20 pays différents. Le principe est de décrire, pendant au moins sept jours consécutifs, l’évolution des symptômes. Un bilan sera établi par des professionnels de santé et permettra de définir le meilleur traitement personnalisé. 

Qualité de l’air breezometer

Breezometer réunit toutes les informations concernant la qualité de l'air. La plus grosse partie de cette application est dédiée au niveau de pollution de l’air. Toutefois, un petit onglet dédié au pollen permet de bien s’informer. 

Live Pollen

Enfin, Live Pollen est une start-up qui a installé des capteurs de pollen un peu partout en France pour pouvoir identifier les différentes espèces présentes autour de l’utilisateur en temps réel. L’application permet d’aider les personnes à adapter leurs déplacements en fonction du type de pollen qu’ils craignent le plus.  

Aucune de ces applications n’a pour but de remplacer une consultation médicale. Toutes ont été créées dans l’objectif d’aider les personnes allergiques aux pollens à vivre dans les meilleures conditions possibles. Ce sont donc des logiciels à utiliser en complément d’un traitement ou d’une consultation chez le médecin.  


Kattalin Caubet

Tout
TF1 Info