Covid-19 : avec Omicron, l'OMS juge "plausible" la fin de l'épidémie en Europe

L.A. avec AFP
Publié le 23 janvier 2022 à 19h26, mis à jour le 23 janvier 2022 à 19h32
JT Perso

Source : TF1 Info

Les nombreuses contaminations au variant Omicron pourraient signer le début de la fin de l'épidémie en Europe, selon les dernières déclarations d'OMS Europe dimanche 23 janvier.

Omicron signera-t-il la fin de l'épidémie de Covid-19 en Europe ? L'éventualité est jugée "plausible" par le directeur d'OMS Europe Hans Kluge. "Il est plausible que la région se rapproche d'une fin de la pandémie", a-t-il déclaré ce dimanche à l'AFP.

Les nombreuses contaminations au nouveau variant, particulièrement contagieux, pourraient ainsi permettre aux Européens d'atteindre une forme d'immunité globale, et espérer une sortie de crise pour le continent. 

60% des Européens contaminés d'ici mars

"Une fois que la vague Omicron sera calmée, il y aura pendant quelques semaines et quelques mois une immunité globale, soit grâce au vaccin, soit parce que les gens seront immunisés en raison de l'infection et aussi une baisse en raison de la saisonnalité", a estimé Hans Kluge.

Dans le même temps, le responsable onusien a aussi appelé à la prudence du fait de la versatilité du virus. "Nous ne sommes pas dans une ère endémique, où l'on peut prévoir ce qui va se passer, ce virus a surpris plus d'une fois. Nous devons donc être très prudents", a insisté M. Kluge. 

Omicron dominant en Europe

Parmi les 53 pays que compte la région européenne, Omicron représentait 15% des nouveaux cas de Covid-19 au 18 janvier dernier, soit plus de la moitié du nombre de contaminations de la semaine précédente, selon les données de l'OMS. Apparu à la fin du mois de novembre, et plus contagieux que le Delta, le nouveau variant est aujourd'hui dominant en Europe d'après l'agence de santé européenne.

L'explosion des contaminations est telle qu'il s'agit désormais de "minimiser les perturbations et de protéger les personnes vulnérables" et non plus de se focaliser seulement sur la diminution de la transmission.


L.A. avec AFP

Tout
TF1 Info