Nos bons conseils pour bien s’asseoir au bureau (et s’étirer en toute discrétion !)

par Sabine BOUCHOUL | Chronique Bonjour ! La Matinale TF1 : Anaïs GRANGERAC
Publié le 26 janvier 2024 à 10h58

Source : Bonjour !

Les Français sont très nombreux à passer leurs journées derrière un bureau.
Le problème : ils sont mal assis et souffrent donc de troubles musculo-squelettiques.
Anaïs Grangerac nous livre quelques conseils pour bien s'asseoir dans Bonjour ! La Matinale TF1.

Le saviez-vous ? Nous pouvons passer 28 ans de nos vies assis ! Cela peut sembler énorme, mais quand on observe notre quotidien, cela s’explique très aisément. Un salarié français reste, en moyenne, assis huit heures par jour. Si on ajoute les trajets en transports en commun ou en voiture, la moyenne peut même grimper jusqu’à 12 heures. Anaïs Grangerac nous donne quelques astuces dans Bonjour ! la Matinale TF1 pour bouger au bureau et surtout adopter la bonne position.

De l’importance d’être bien assis

On connaît les soucis causés par la sédentarité (surpoids, obésité…) mais être assis toute la journée, et surtout mal assis, peut créer d’autres désordres dans notre corps et notamment les TMS : trois lettres pour "troubles musculo-squelettiques". Concrètement, on les ressent tous à des intensités plus ou moins fortes : ce sont les maux de dos, les douleurs cervicales, les tensions dans les épaules ou encore de l'inconfort au niveau du poignet. Anaïs Grangerac nous révèle que nous sommes très nombreux à souffrir de TMS. 30 % sont situés dans le dos (n’est-ce pas le mal du siècle après tout ?). Pire : 87 % des maladies professionnelles sont concernées par les TMS.

Adopter les bons gestes

Pour bien s’asseoir, on commence par adapter son environnement de travail. On ajuste la hauteur de son siège, mais aussi les accoudoirs. Quand on est installé derrière son bureau, nos coudes devraient idéalement se poser à 90° et les avants bras sur les accoudoirs et non sur le bureau. Ainsi, on se tient droit et on ne crée pas par de tensions dans les trapèzes et les pectoraux. Les pieds sont à plat sur le sol et on évite de croiser les jambes (on se fait mal au bassin, au psoas et aux fléchisseurs de la hanche quand on fait ça.). On pense aussi à ajuster la position de l’ordinateur. Celui-ci doit être à hauteur de regard. Si vous travaillez sur un ordinateur portable, n’hésitez pas à le surélever en le posant sur quelques livres (vous savez, ceux que vous accumulez et que vous n’ouvrez jamais !). Lorsque l’ordinateur est trop bas par rapport au regard, automatiquement, on baisse la tête pour regarder l’écran. En faisant cela, on fait du mal à nos cervicales. Enfin, on utilise toujours un clavier, une souris et un tapis ergonomique lorsque vous travaillez. Si vous n’en possédez pas, adoptez le système D : un torchon roulé fait très bien l’affaire. On le dispose sous le poignet pour soulager le canal carpien.

On se force à bouger même au bureau

Il suffit de pas-grand-chose pour soulager son corps. On préconise, par exemple, de se lever toutes les 45 minutes. Pourquoi ? Parce que lorsqu’on se lève et que l’on s’assoit de nouveau, le corps prend naturellement la bonne position pour travailler, position qui s’affaisse lorsqu’on est assis de manière prolongée. Puisqu’on est debout, on en profite pour faire quelques étirements tous simples. On peut ainsi effectuer des cercles avec la tête pour échauffer la nuque, étirer les trapèzes en inclinant la tête d’un côté en exerçant une légère pression. On peut également faire du bien à ses deltoïdes en plaquant le bras tendu contre la poitrine et en étirant au niveau du coude. 

Pour soulager les douleurs lombaires et dorsales, on peut aussi se pencher vers l’avant, en essayant de toucher ses orteils avec les mains, puis on déroule petit à petit la colonne, vertèbre après vertèbre. Enfin, on n’oublie pas d’étirer le psoas. C’est l’un des muscles fléchisseurs de la hanche.  Très important, ce muscle profond se trouve au niveau du dos, il couvre la région lombaire et le bord du bassin, il fait donc la jonction entre le haut et le bas du corps. Il peut causer de nombreux maux si on n’en prend pas soin. Pour l’étirer, on effectue tout simplement quelques fentes à droite et à gauche. Vous pouvez répéter ces exercices tous les jours, à la fréquence que vous le souhaitez ou à chaque fois que vous en ressentez le besoin. Votre corps vous en remerciera ! 


Sabine BOUCHOUL | Chronique Bonjour ! La Matinale TF1 : Anaïs GRANGERAC

Tout
TF1 Info