Cure détox, amplificateur de bien-être... quels sont les bienfaits du jeûne séquentiel ?

par Sabine BOUCHOUL
Publié le 24 janvier 2024 à 13h54

Source : TF1 Info

Frédéric Saldmann est l'invité de Bonjour ! La Matinale TF1, ce mercredi 24 janvier.
Le docteur publie un livre dans lequel il loue les bienfaits du jeûne séquentiel.
De quoi s'agit-il ?

C'est une nouvelle pratique qui fait de plus en plus d'adeptes dans le monde : le jeûne séquentiel ou jeûne intermittent. Pour le docteur Frédéric Saldmann, c'est l'équivalent d'une cure de jouvence. L'auteur de "Votre avenir sur ordonnance" explique dans Bonjour ! La Matinale TF1 que des "découvertes exceptionnelles" ont été récemment mises en évidence. "En 52 jours, seulement, vous rajeunissez de l'intérieur et vous gagnez des années de vie en bonne santé. Vous boostez votre énergie et votre immunité".

Le jeûne séquentiel, comment ça marche ?

Concrètement, Frédéric Saldmann préconise de passer de deux à trois repas par jour et de laisser passer 16 heures entre les deux. Il est, par exemple, possible de dîner à 20 heures et ne déjeuner que le lendemain à 13 heures.

Si la nourriture solide est bannie, en revanche, il est important de s'hydrater pour le bon fonctionnement des organes internes. En mettant en place un jeûne séquentiel, on permet au système digestif de faire une pause. En effet, quand la digestion se met en route, ce sont une dizaine d'organes qui se mettent en ordre de bataille. "Quand on mange trop, on s'use de l'intérieur", explique le docteur. Et de préciser : "On paie les heures supplémentaires digestives en étant très fatigués".

Quels sont les bienfaits du jeûne séquentiel ?

Selon le docteur Frédéric Saldmann, le jeûne est une véritable "cure détox" et un "amplificateur de bien-être". Il permet d'augmenter l'immunité, il booste la sécrétion de l'hormone de croissance anti-vieillissement jusqu'à 3 000 %. Jeûner de manière intermittente permet aussi de stimuler l'activité cérébrale. "On fait du bien à notre cerveau", résume ainsi le médecin.

Quels aliments privilégier ?

Le jeûne intermittent booste le transit et il agit sur la flore intestinale. Pour être les "bons jardiniers" de cette flore, il faut non seulement donner le temps aux bonnes bactéries de pousser, mais aussi bien la nourrir. Frédéric Saldmann préconise de consommer des amandes (sans sel), du poivre, mais aussi des avocats qu'il surnomme "le baume des intestins". Ce dernier va permettre de "poursuivre l'effet positif du jeûne grâce à ses vertus inflammatoires". Donc après un jeûne, on évite de se jeter sur un burger/frites et on privilégie un avocat. 


Sabine BOUCHOUL

Tout
TF1 Info