L'épidémie de bronchiolite a commencé en France, la vigilance est de mise

par A. LG avec AFP
Publié le 12 octobre 2023 à 11h08

Source : JT 20h WE

L'épidémie annuelle de bronchiolite a désormais commencé en France, ont annoncé mercredi les autorités sanitaires.
Cette maladie qui frappe essentiellement les bébés a notamment gagné la région parisienne ainsi que la Guadeloupe et la Martinique.
"Dans ce contexte, il est nécessaire d'être particulièrement vigilant", précisent-elles.

Dès mi-septembre, les autorités sanitaires avaient averti : l'arrivée d'un traitement préventif de la bronchiolite, désormais utilisé depuis quelques semaines dans une vaste campagne d'immunisation des nourrissons, ne saurait suffire à éviter une épidémie. Le dernier bulletin hebdomadaire de la saison épidémique, publié ce mercredi par Santé publique France, semble en être l'illustration.

La semaine dernière (du 2 au 8 octobre) a été marquée par le "passage en phase épidémique de l'Île-de-France, de la Guadeloupe et de la Martinique" pour ce qui est de cette maladie qui frappe essentiellement les bébés, a annoncé l'agence, confirmant que la saison épidémique a bel et bien commencé en France dans l'Hexagone.

Des chiffres "comparables à (ceux des) deux années antérieures"

La saison dernière, l'épidémie avait été d'une ampleur sans précédent depuis plus de dix ans, conduisant des dizaines de milliers de bébés dans des hôpitaux en crise persistante et déjà aux prises avec le Covid et la grippe. Or, cette année, les chiffres "sont comparables à (ceux des) deux années antérieures à la même période, traduisant un démarrage à nouveau précoce de l’activité liée à la bronchiolite", note Santé Publique France.

"Dans ce contexte, il est nécessaire d'être particulièrement vigilant et d'appliquer les mesures barrières en présence d'enfants de moins de deux ans", prévient l'agence, précisant que ces mesures comprennent notamment le fait d'éviter d'emmener son bébé dans un lieu public et confiné, ou de le faire passer de bras en bras dans les rassemblements familiaux.

Pour rappel, la bronchiolite, causée le plus souvent par le virus respiratoire syncytial (VRS), cause des difficultés respiratoires aux bébés. Généralement sans gravité, elle peut toutefois déboucher sur des passages aux urgences et des hospitalisations.

L'un des grands enjeux de la saison est de savoir si le lancement d'une vaste campagne d'immunisation des bébés, via le traitement préventif Beyfortus du laboratoire Sanofi, aura été efficace pour réduire les hospitalisations. Victime de son succès, ce traitement a désormais été réservé aux maternités dans l'attente de nouveaux stocks.


A. LG avec AFP

Tout
TF1 Info