Bronchiolite : les urgences pédiatriques saturées

Bronchiolite : l'épidémie s'aggrave encore, le pic des années précédentes déjà dépassé

Publié le 3 novembre 2022 à 14h47
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

D'après le dernier bulletin de Santé publique France, toutes les régions de métropole sont désormais en phase "épidémique" pour la bronchiolite.
"Le nombre de passages aux urgences" a déjà dépassé "les pics des trois saisons précédentes", prévient l'agence sanitaire.

L'épidémie de bronchiolite poursuit sa hausse. Et atteint désormais des niveaux jamais vus depuis plusieurs années. D'après Santé publique France, qui a publié ce jeudi son bulletin hebdomadaire, les indicateurs sont toujours "en augmentation très importante, rapide et précoce" chez les enfants de moins de deux ans.

Dans le détail, 6167 jeunes enfants ont été vus aux urgences pour bronchiolite entre le 24 et le 30 octobre, rapporte l'agence sanitaire. Un nombre en hausse de 47% sur une semaine. Parmi eux, 1978 ont dû être hospitalisés, soit 45% de plus que sept jours auparavant (98% étaient âgés de moins d'un an).

À présent, toutes les régions de France métropolitaine sont considérées en "phase épidémique", la Corse rejoignant ce jeudi tous les autres territoires déjà classés "rouge". Mais l'intensité de l'épidémie reste "plus marquée au nord de la France", précise le bulletin hebdomadaire.

Du jamais-vu

L'épidémie a d'ores et déjà atteint un pic supérieur à ceux recensés ces trois dernières années. "Le nombre de passages aux urgences et d'hospitalisations pour bronchiolite est très élevé" et arrive "à des niveaux supérieurs à ceux observés aux pics épidémiques des trois saisons précédentes et déjà équivalents à ceux du pic de la saison 2018-2019", avertit Santé publique France.

La courbe des passages aux urgences et des hospitalisations pour bronchiolite cette année et les trois précédentes.
La courbe des passages aux urgences et des hospitalisations pour bronchiolite cette année et les trois précédentes. - Santé publique France

Le nombre d'hospitalisations est beaucoup plus élevé que ce qui est habituellement observé en octobre et novembre, confirmant le scénario d'une épidémie plus précoce pour la deuxième année d'affilée. À son sommet, l'épidémie de l'an dernier avait vu moins de 2000 hospitalisations hebdomadaires. Un seuil déjà en passe d'être franchi cette année.

Lire aussi

Courante et très contagieuse, la bronchiolite provoque chez les bébés une toux et une respiration difficile, rapide et sifflante. Même si elle est angoissante pour les jeunes parents, elle est la plupart du temps bénigne. Dans certains cas, elle peut cependant nécessiter un passage aux urgences, voire une hospitalisation.


Idèr NABILI

Tout
TF1 Info