Bronchiolite : l'épidémie s'étend encore, (presque) toute la France en alerte rouge

Publié le 22 novembre 2023 à 17h30, mis à jour le 22 novembre 2023 à 18h13

Source : JT 20h WE

L'épidémie de bronchiolite poursuit sa progression sur le territoire national.
La quasi-totalité des régions sont désormais classées en "phase épidémique" par Santé publique France.
La Corse, Mayotte et La Réunion font figure d'exception.

La France vire au rouge. À un mois du début de l'hiver, l'épidémie de bronchiolite poursuit sa progression. Dans son bilan hebdomadaire publié ce mercredi, Santé publique France a classé une large majorité des régions en rouge, synonyme de phase épidémique, et donc de circulation active du virus. Encore épargnées la semaine dernière, l'Auvergne-Rhône-Alpes et la Provence Alpes Côtes d'Azur sont, à leur tour, confrontées à l'épidémie.

Seuls trois territoires ne sont pas concernés par cette hausse des cas. Il s'agit de la Corse, de Mayotte et de La Réunion, classés en vert, soit "pas d'alerte". Dans tout le reste du pays, les médecins constatent une poursuite de cette maladie, généralement sans gravité, mais qui peut néanmoins déboucher sur des passages aux urgences et des hospitalisations pour les enfants de moins de deux ans.

La carte de l'épidémie de bronchiolite de Santé publique France, le 22 novembre 2023. En rouge, les territoires en phase épidémique. En vert, les territoires sans alerte.
La carte de l'épidémie de bronchiolite de Santé publique France, le 22 novembre 2023. En rouge, les territoires en phase épidémique. En vert, les territoires sans alerte. - Santé publique France

Ainsi, entre le 13 et le 19 novembre, "un total de 772 actes pour bronchiolite a été enregistré chez les moins de deux ans, soit 10,1% de l'ensemble des actes dans cette classe d'âge", relève Santé publique France. Un indicateur qui était de 7,3% une semaine plus tôt. À l'hôpital, "4662 enfants de moins de deux ans" ont été admis aux urgences pour bronchiolite, "soit 18,6% des passages dans cette classe d'âge (contre 15,7% la semaine dernière)", précise l'agence sanitaire. "Le nombre d'hospitalisations après passage aux urgences pour bronchiolite était de 423, soit 34,7% des hospitalisations dans cette classe d'âge (contre 31,7%)."

Des niveaux légèrement supérieurs aux moyennes enregistrées entre 2015 et 2020, mais très inférieurs à ceux recensés l'an dernier, lorsque l'épidémie de bronchiolite avait atteint des sommets particulièrement rudes. L'une des grandes questions de cet hiver est l'effet qu'aura un nouveau traitement préventif, le Beyfortus de Sanofi (voir vidéo en tête de cet article), qui a rencontré une vive adhésion des parents au point d'être victime de son succès.

Santé publique France a également fourni un bilan de deux autres maladies : le Covid-19, qui donne quelques signes de reprise, et la grippe saisonnière, toujours limitée à quelques cas sporadiques en métropole en attendant l'inévitable épidémie annuelle.


Idèr NABILI

Tout
TF1 Info