Burgers, frites, croque-monsieur... le moins mauvais du "pas bon" ou comment manger sans culpabiliser

Recueilli par A. LE GUELLEC
Publié le 22 février 2018 à 7h00
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : Sujet JT LCI

CONSEILS - Dans son ouvrage qui paraît jeudi, le docteur Laurent Chevallier s'attache à livrer les clés d’une cuisine "indulgente" en proposant une sélection de produits transformés pas si mauvais que ça. Pour l'occasion, LCI lui a demandé comment reconnaître "le moins pire du pas bon" dans les rayons des supermarchés.

Si une récente étude établit un lien entre l'abus de produits ultra-transformés et les risques de cancer, Laurent Chevallier, médecin nutritionniste au CHU de Montpellier, lui, refuse de dénigrer l'alimentation industrielle dans son ensemble. Son livre "L'indulgence dans l'assiette" (Fayard), qui parait ce 21 février 2018,  propose justement une sélection de plats prêts à consommer "des plus acceptables". Et ce, bien que l'on y trouve des hamburgers, des frites, des croque-monsieur ou encore du ketchup. Pour celui qui s'attache à livrer les clés d’une cuisine "indulgente", il s'agit avant tout de se défaire du discours moralisateur et culpabilisant qui accompagne la consommation de produits industriels. Il revient pour LCI sur les critères pour sélectionner "le moins pire du pas bon".  

Lire aussi

Recueilli par A. LE GUELLEC

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info