Nos conseils pour affronter les épisodes de chaleur

Vos meilleures astuces pour rester au frais pendant la canicule

La rédaction de LCI
Publié le 8 août 2020 à 7h55, mis à jour le 8 août 2020 à 8h23
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

SYSTÈME D - L'épisode caniculaire qui touche la France attise la curiosité de ceux qui veulent atténuer son effet. Souvent en se précipitant sur un climatiseur. Nous vous avons demandé quels étaient vos "tuyaux" pour ramener ou conserver un peu d'air frais chez vous. Nous les partageons avec vous.

La France est en alerte rouge. La faute au pic de chaleur qui, depuis le 6 août, s'installe sur une très large majorité de l'hexagone. Après une journée de jeudi déjà chaude et une nuit où le thermomètre n'est pas redescendu en-dessous de 20°C dans de nombreuses stations météo, vendredi n'a pas démenti les prévisions qui annonçaient une chaleur encore plus intense : le mercure a encore une fois cet été dépassé les 40°C sur de nombreuses stations, avec par exemple 41,6°C à Barbezieux (Charente), 41,4°C à Bretenoux (Lot) ou encore 40,8°C à Brives et 40,6°C à Châteauroux.

Le moindre filet d'air frais est accueilli avec soulagement et tous les moyens sont bons pour rafraîchir vos intérieurs et traverser au mieux cet épisode. 

Voici les tuyaux que vous aviez partagés avec nous l'an dernier à l'occasion de la vague de chaleur de 2019.

Avoir le sens du timing

Ghe, une de nos lectrices, tient à rappeler un élément fondamental : en juin, en raison du passage à l'heure d'été le 31 mars, "nous sommes à GMT+2 (c'est aussi deux heures plus, environ, sur l'heure solaire, ndlr). De ce fait, quand il est 16h50, tout le monde sort et déambule dans les rues, en pleine chaleur puisqu'il n'est que 14h50 à l'heure solaire ! Autrefois, on recommandait de sortir qu'à partir de 16h GMT, donc pas avant 18h..."

En mode "slow"

Cette astuce-là nous vient d'Andalousie. Ana Maria, qui vit actuellement près de Toulouse, est originaire de cette région du sud de l'Espagne. Pour rester au frais, "tout est ventilé à partir de 6h du matin et à 8h, je ferme les volets 'à l'espagnolette' (les volets à peine entrouverts, ndlr), ne laissant passer qu'un filet de lumière". Cette commerçante passe ensuite "en mode slow" : "Je parle moins fort, donc mes clients aussi. Je ne mets aucune musique dans ma boutique, ni bruit. Ainsi, on calme le rythme cardiaque, les gestes sont plus doux, le plus important, c'est d'éviter de s'agiter. Pendant les pauses, je mouille mes bras dans l'eau, et trempe mes pieds dans un seau", poursuit celle qui prend bien soin de conserver dans son sac un éventail. 

Des volets... en polystyrène

Il vous faut un peu de matériel et un peu d'huile de coude pour ce truc partagé par Olivier. Vous allez en suer, mais c'est pour la bonne cause. "Un rouleau de polystyrène 5mm (10 euros), de la colle repositionnable (optionnel,10 euros) et du scotch renforcé (10 euros). On découpe le polystyrène au-dessous des dimensions de la fenêtre, un peu de colle repositionnable (très facile à enlever) et du scotch sur les bords". Avec ces paravents, "plus de soleil direct, lumière tamisée, on sent vraiment la différence pour 30 euros et une petite heure de travail pour masquer quatre fenêtres." 

Olivier nous a fait parvenir une photo de son montage.  

A l'australienne

Sam est Australienne. Voici donc un tuyau qui trouve ses origines aux Antipodes. "Chez nous, on bloque l'entrée de soleil dans l'appartement tout suite! Il faut éviter que le chaleur entre tôt le matin et éviter d'ouvrir les fenêtres jusqu’au soir en utilisant... de l'aluminium. Oui, c'est ça - l’aluminium de cuisine". Notre Australienne détaille son procédé : "Il faut couvrir toutes les fenêtres à l’intérieur (sinon, la feuille va s'envoler avec le premier vent, ndlr). Il faut le fixer avec un peu de colle adhésive ou du scotch. Ça marche à merveille chez nous, ça baisse la température d'au moins 10°", nous assure-t-elle.  

Vous avez une astuce imparable pour supporter autant que faire se peut cette canicule, faites-nous le savoir en envoyant un mail à temoin@tf1.fr


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info