Canicule : près de 400 décès en excès enregistrés au mois d'août

par S.B.
Publié le 13 septembre 2023 à 16h11

Source : JT 20h WE

Près de 400 décès qui pourraient être imputables à la chaleur ont été enregistrés lors de la vague de chaleur qui a frappé la France entre les 11 et 26 août 2023.
Les personnes de plus de 75 ans sont celles qui paient le plus lourd tribut.
Ces données restent cependant à consolider et un nouveau bilan sera publié à la fin de l'été par l'agence sanitaire.

Des températures dangereuses. Près de 400 décès en excès ont été recensés par Santé publique France lors de la troisième canicule qui a frappé l'Hexagone cet été, entre les 11 et 26 août derniers. "Près de 400 décès en excès toutes causes confondues (+5,4%) ont été estimés durant cette canicule dans les départements concernés", indique dans un communiqué l'agence sanitaire. 

Les personnes âgées particulièrement concernées

Les personnes âgées de plus de 75 ans constituent la classe d'âge la plus touchée, précise-t-elle. Durant la période évaluée, les régions où les excès départementaux sont les plus élevés sont Auvergne-Rhône-Alpes avec 169 décès en excès (+7,3%) et Nouvelle Aquitaine avec 120 décès en excès (+ 9,5%). Les impacts sur la mortalité sont hétérogènes selon les départements, notamment en raison de la durée (nombre de jours en canicule) et de l'intensité (températures) de l'épisode, mais aussi de la période de survenue et du type de population touchée. 

Ces données, qui reposent sur celles des bureaux de l'état civil, transmises par l'Insee, restent cependant à consolider, explique Santé publique France. Elles ne sont pas encore complètes. Surtout, elles n'évaluent pas exactement les morts directement dues aux canicules et ne permettent, pour l'heure, que d'indiquer à quel point l'ensemble des décès a dépassé la normale pendant cette période.

Un nouveau bilan consolidé sera publié à la fin de l'été. Il concernera l'impact sanitaire des différentes canicules, et plus globalement de l’exposition de la population hexagonale aux fortes chaleurs durant toute la période estivale 2023. Il comportera l’estimation finale de l’excès de mortalité ainsi que le nombre de décès attribuables à la chaleur. 


S.B.

Tout
TF1 Info