Verif'

Vague de chaleur : la climatisation favorise-t-elle la transmission du Covid ?

Publié le 13 juillet 2022 à 15h31
illustration
illustration - Source : Photo by Muratdeniz on Unsplash

En cette période de canicule, la climatisation peut s'avérer indispensable.
Vous nous avez demandé si elle augmentait le risque de transmettre le coronavirus.
On vous répond.

Par mail, Facha nous demande si les systèmes de climatisation n’augmentent pas la circulation du Covid dans les espaces clos. Il est vrai qu’en ces périodes de canicule, ces outils d’aération des pièces paraissent indispensables. Mais sont-ils sans risque, vu la situation sanitaire ? 

Dès le premier été suivant la pandémie, des recommandations ont été formulées par les différents responsables sanitaires. En France par exemple, avec l’arrivée de la chaleur, la question s’est rapidement posée dans les Ehpad, où la première vague a été particulièrement mortelle. 

Des clim à faible régime

Dans les bureaux aussi, où les climatiseurs sont très présents, le ministère du Travail a indiqué la marche à suivre. Il distingue deux types de situations, selon que le climatiseur renouvelle l’air de la pièce ou non : "Dans le cas de systèmes de ventilation et climatisation centralisés utilisant le recyclage d’une partie de l’air, à titre de précaution, il est recommandé de les faire fonctionner en tout air neuf ou avec le taux de recyclage de l’air minimal permettant le maintien de conditions de travail acceptables". Puis : "Les systèmes de climatisation fonctionnant par recyclage de l’air au niveau local (ventiloconvecteur, split, "cassettes en plafond", climatisation mobile …) peuvent continuer à être utilisés lorsqu’ils sont nécessaires en assurant des vitesses d’air faibles au niveau des personnes".

De son côté, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) s’est penchée sur le sujet très tôt. En juin 2020, l’organisme a par exemple contribué aux orientations sur les systèmes de ventilation et de climatisation dans le contexte du Covid, faites par le Global Heat Health Information Network (GHHIN). Elle préconise tout d’abord d’aérer les pièces avant d’utiliser un climatiseur mural ou de fenêtre, et estime que "les systèmes de climatisation bien entretenus et exploités ne devraient pas augmenter le risque de transmission du virus". Ainsi, un système trop rarement inspecté et dont le filtre n'est pas changé peut jouer un rôle dans la contamination. D’après le GHHIN, "il existe deux mécanismes potentiels par lesquels il pourrait contribuer à la transmission du virus : le système lui-même pourrait faire recirculer l'air contaminé ; et/ou pourraient créer des conditions intérieures (température et humidité) favorables à la survie du virus".

C’est probablement ce qui a joué dans le cas d’un restaurant de Guangzhou, en Chine, qui avait été un véritable cluster à la fin du mois de janvier 2020, lorsqu’une cliente asymptomatique avait contaminé neuf autres personnes, dont certaines n’étaient pas à sa table. Le restaurant était pourtant climatisé. Or, d’après une étude conduite depuis, "la cause la plus probable était la transmission de gouttelettes provoquée par la ventilation de l'air conditionné". À l’inverse, le système de climatisation central n’a pas joué de rôle dans l’apparition d’un cluster sur le navire du Diamond Princess, en février 2020, en conclut une autre étude. L’environnement fermé et les contacts étroits seraient ici en cause.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline QUEVRAIN

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info