Carmat a vendu un cœur artificiel pour la première fois

La rédaction de LCI
Publié le 19 juillet 2021 à 9h10
Un employé de Carmat en 2018

Un employé de Carmat en 2018

Source : BERTRAND GUAY / AFP

RECHERCHE - L’entreprise française Carmat a vendu un exemplaire de son cœur artificiel en Italie, une première après l’implantation humaine d’un cœur aux États-Unis, dans le cadre d’une étude clinique.

Un exemplaire d’un cœur artificiel vendu en Italie : c’est une grande première pour Carmat, entreprise française créée en 2008 et spécialisée dans le développement d’un cœur artificiel total. Celui-ci, commercialisé sous la marque Aeson et devant offrir une alternative aux malades en insuffisance cardiaque biventriculaire terminale, a été implanté sur un patient en Italie pour servir ensuite de relais dans l’attente d’une greffe. 

Une commercialisation permise en 2020

Cette implantation a été "réalisée par l’équipe du Dr Ciro Maiello, chirurgien cardiaque au centre hospitalier de Naples, l’un des centres bénéficiant de la plus grande expérience en matière de cœurs artificiels en Italie", s’est félicité Carmat dans un communiqué, publié ce lundi 19 juillet. Aucun cœur n’avait été jusqu’ici utilisé en dehors d’une étude clinique. 

Une étape considérée comme "majeure", qui constitue "la première vente réalisée" depuis la création de l’entreprise. Carmat avait obtenu le marquage CE en Europe en décembre 2020, ce qui lui avait donné le feu vert pour la commercialisation de son cœur artificiel en Europe, en tant que pont à la transplantation. 

Lire aussi

Le 15 juillet, l'entreprise avait annoncé avoir implanté son cœur artificiel aux États-Unis, dans le cadre d’une étude clinique réalisée en Caroline du Nord. Cet événement avait alors provoqué un bond de l’action à la Bourse de Paris. L’essai doit encore recruter dix patients éligibles à la transplantation. 


La rédaction de LCI

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info