Covid-19 : le défi de la vaccination

CARTE - Covid-19 : les départements où les contaminations repartent à la hausse

Aurélie Loek
Publié le 10 mars 2022 à 15h59, mis à jour le 11 mars 2022 à 14h43
JT Perso

Source : TF1 Info

Après un ralentissement très net de l'épidémie, une nouvelle hausse des contaminations au Covid se confirme dans certains départements français.
Cette légère augmentation advient alors que des mesures sanitaires doivent être levées le 14 mars prochain.

Serait-ce le retour du Covid-19 ? Certains départements de France voient en tout cas repartir leurs contaminations à la hausse alors même que le port du masque et le pass vaccinal seront levées lundi 14 mars. Si cette nouvelle augmentation est légère, elle contraste avec le net ralentissement de la circulation du virus, engagé depuis fin janvier.

La hausse est inégale selon les départements et concerne principalement le nord de la France. Selon les données de CovidTracker à partir des données de Santé publique France, le taux d'incidence a ainsi augmenté de maximum 10% par rapport à la semaine précédente dans les Ardennes, dans l'Eure, le Finistère, l'Indre, la Marne, la Meurthe-et-Moselle, le Morbihan, le Nord, le Pas-de-Calais et en Seine-Maritime.

Une situation en Martinique toujours inquiétante

La hausse est située entre 10 et 20% dans le Calvados, en Ile-et-Vilaine, en Indre-et-Loire, dans la Manche, dans l'Orne et dans la Sarthe. Elle est au-dessus de 20% dans les Côtes-d'Armor. Ailleurs, l'évolution du taux d'incidence cette semaine reste inférieure à celui des semaines précédentes. Le taux d'incidence stagne plus qu'il ne continue à diminuer dans le sud de la France, dans les Hauts-de-Seine ou à Paris, comme le montre la carte ci-dessous réalisée par notre partenaire Esri France.

Si la carte ne s'affiche pas convenablement, cliquez ici.

Dans les territoires d'Outre-Mer, la situation s'améliore à la Réunion et en Guyane. Dans cette région, 19 personnes étaient hospitalisées au 9 mars et 22 cas de contamination étaient recensés en moyenne sur la semaine du 28 février au 06 mars. En Martinique, en Guadeloupe et à Mayotte par contre, les contaminations repartent à la hausse.

Ces trois territoires sont les seuls en France à avoir un taux d'incidence quotidien supérieur à 50 cas pour 100.000 habitants et celui-ci est même de 309,4 en Martinique. La tension hospitalière est de 58% et sur la semaine du 03 au 09 mars, deux décès quotidiens en moyenne étaient recensés. Cette explosion récente des cas serait liée au carnaval, qui a eu lieu du 27 février au 2 mars, mais aussi à la faible couverture vaccinale du pays. Au 27 février, le taux de vaccination était de 40,7%, contre 79,0% dans l'ensemble de la population française.

Lire aussi

Sur le territoire hexagonal, la récente hausse des cas pourrait être expliquée par la propagation du variant BA.2, qui représenterait entre 30 et 40% des contaminations et qui est réputé plus transmissible que le variant Omicron. Mais l'épidémie semble aussi augmenter légèrement dans les départements où la rentrée scolaire a eu lieu il y a deux semaines. Les départements les plus touchés par cette augmentation correspondent effectivement aux départements de la zone B, où les élèves ont fait leur rentrée le 21 février dernier.


Aurélie Loek

Tout
TF1 Info