Des études ont prouvé qu’une alimentation déséquilibrée avait un impact négatif sur l’humeur et le système nerveux.
Une bonne alimentation est essentielle pour prendre soin de son corps, de sa santé physique, mais aussi de sa santé mentale.
Le régime méditerranéen est l’un des régimes les plus adaptés pour réduire les risques de troubles.

L’environnement ou le travail peuvent avoir un impact sur notre santé mentale, ce qu’on sait moins, c’est que le contenu de notre assiette exerce aussi une influence sur notre psychisme. Après tout, nous sommes ce que nous mangeons. Une mauvaise nutrition impacte notre deuxième cerveau, l’intestin, la santé globale et le bien-être mental. D’où l’importance de mettre en place une alimentation saine et équilibrée.

Prendre soin de son deuxième cerveau

Ces dernières années, la recherche s’est concentrée sur un organe mystérieux encore très incompris : l’intestin. Aujourd’hui, on le décrit comme le deuxième cerveau. Le fascinant microbiote intestinal abrite des milliards de bactéries et de micro-organismes qui communiquent constamment et de manière très étroite avec l’ordinateur central de notre organisme, le cerveau. 

Le microbiote intestinal joue un rôle essentiel dans la régulation de la sérotonine que l’on retrouve dans le cerveau et au niveau digestif. C’est ce qu’on appelle l’axe cerveau-intestin. Ce neurotransmetteur est notamment impliqué dans le contrôle de la douleur, la régulation du rythme circadien (l'horloge interne du corps humain) mais aussi de l’humeur. Un microbiote intestinal déséquilibré peut entraîner de l’anxiété, voire, de la dépression

De ce fait, ce qui se passe dans l’intestin à un impact sur les émotions et le bien-être mental. D’ailleurs, des études ont montré que les personnes stressées ont un microbiote appauvri. L'Institut National de la Recherche Agronomique a permis de montrer que l’ingestion, par exemple, d’une bactérie lactique diminuait l’état de tension chez les rats. Ils ont aussi découvert que l’administration d’un microbiote d’individus déprimés et anxieux chez des rats bien portants suffit à modifier leur bien-être émotionnel. 

Ces aliments à privilégier et à bannir pour prendre soin de sa santé mentale

La règle d’or reste la même : une alimentation saine, variée et équilibrée, c’est-à-dire une alimentation riche en fruits, légumes, céréales, protéines maigres et graisses saines. De nombreuses études ont examiné les différents types de régimes alimentaires pour identifier ceux qui présentent le plus de bienfaits pour la santé mentale. Le régime méditerranéen, par exemple, riche en fruits, légumes, huile d’olive et poisson, fait partie des modes alimentaires les plus bénéfiques. Les chercheurs ont aussi découvert que les personnes suivant ce régime ont un risque réduit de dépression et d’anxiété, et une meilleure qualité de vie en général. 

En revanche, parmi les aliments coupables de détériorer notre esprit, on retrouve les sucres raffinés qui provoquent des fluctuations rapides de la glycémie. Or, ces fluctuations engendrent des sautes d’humeur et de l’irritabilité. Parmi les autres aliments à éviter, il y a les aliments transformés (pauvres en nutriments et riches en additifs chimiques), la caféine, un stimulant pour le système nerveux qui accentue l’anxiété et perturbe le sommeil. Enfin, l’alcool, notamment consommé de manière excessive, aggrave la dépression, l’anxiété et entraîne des troubles du sommeil. 

Il est donc conseillé de privilégier les fruits et légumes riches en antioxydants (épinards, les agrumes, tomates), riches en vitamines et minéraux essentiels qui soutiennent le bon fonctionnement du système nerveux. Les acides gras oméga-3 (poissons gras) et le tryptophane (un acide aminé essentiel que l’on retrouve dans la dinde, les œufs ou encore dans les légumineuses) sont aussi essentiels pour favoriser la production de sérotonine et donc la régulation de l’humeur. Enfin, les aliments fermentés comme la choucroute, le kéfir ou encore le miso contiennent des probiotiques bénéfiques pour la santé intestinale et donc pour votre santé mentale. 


Sabine BOUCHOUL pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info