La chenille processionnaire du pin est la forme larvaire d'un papillon de nuit commun.
En hiver ou au début du printemps selon les régions, elle quitte l'arbre à la recherche d'un meilleur endroit pour sa métamorphose en papillon.
C'est là qu'elle est la plus dangereuse pour les animaux de compagnie.

Très adaptatives au réchauffement climatique, les chenilles processionnaires du pin ont envahi presque tous les départements de France métropolitaine. Elles apparaissent chaque année en longues files indiennes dans nos jardins, les parcs et les forêts qui constituent leur habitat naturel. Si les chats sont généralement méfiants, les chiens trop curieux sont davantage exposés, avec d'importants risques pour leur santé. On fait le point sur la conduite à adopter en cas de contact avec une chenille processionnaire.

Quel danger représente une chenille processionnaire ?

La chenille processionnaire ne pique pas, mais elle a des défenses tout aussi redoutables : les poils qui recouvrent son corps sont extrêmement urticants et peuvent se détacher, restant accrochés sur le pelage, la peau ou un tissu. Un simple contact cutané provoque de graves irritations chez les animaux ou l'homme, voire un choc anaphylactique pour les sujets allergiques. 

Le premier contact volontaire entre le chien et la chenille processionnaire sera le plus souvent par le museau, car il essaiera de sentir ou de manger la larve de papillon plutôt que la toucher avec sa patte. La truffe constitue pour l'agent urticant et allergisant un excellent point d'entrée direct vers tout le système respiratoire du chien, avec un important risque de gonflement (œdème de Quincke) et d'étouffement. En outre, la langue est aussi très sensible et la réaction peut aller jusqu'à la nécrose, nécessitant alors une amputation handicapante à vie. 

Contact cutané avec une chenille processionnaire : que faire ?

Si votre chien a marché accidentellement sur une chenille processionnaire ou si l'une d'elle le touche, la réaction ne se fera pas attendre : gémissements et démangeaisons intenses. Empêchez immédiatement l'animal de se lécher ou de se mordiller et éloignez-le du passage des larves. Ensuite, rincez abondamment la zone touchée à l'eau pour réduire la réaction et éliminer les poils urticants abandonnés par la chenille, si possible pendant plusieurs minutes avec un shampooing ou du savon. Ne touchez pas directement avec les mains et portez des gants ou utilisez un tissu pour vous protéger. Si après cela, les symptômes cutanés (rougeur, brûlure, douleur vive) persistent ou s'ils empirent, emmenez-le d'urgence chez le vétérinaire !

Contact buccal avec une chenille processionnaire : comment réagir vite ?

Si votre chien a léché, croqué ou avalé une chenille processionnaire, la douleur sera intense et il faudra agir immédiatement. Commencez par rincer sa bouche à l'eau froide en insistant sur la langue, mais surtout sans frotter, pendant quelques minutes. Lui donner ensuite un peu de glace permettra de ralentir la formation de l'œdème en attendant de consulter un vétérinaire d'urgence. Celui-ci pourra alors lui injecter un anti-douleur et un anti-inflammatoire ou procéder aux soins d'urgence (réanimation) qui s'imposent afin de le sauver.


Coline GRASSET pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info