Covid-19 : la propagation fulgurante du variant Omicron

Vaccination des enfants : les rendez-vous partent "comme des petits pains", assure Olivier Véran

FS
Publié le 23 décembre 2021 à 19h58
JT Perso

Source : TF1 Info

VACCIN- Le ministre de la Santé assure qu'il y a un "engouement des premiers jours" pour la vaccination des enfants de 5 à 11 ans, en annonçant que les 15.000 rendez-vous disponibles ont déjà été réservés.

Olivier Véran a visité, ce jeudi 23 décembre, un centre de vaccination à la mairie du Vᵉ arrondissement de Paris, où un total de 30 enfants entre 5 et 11 ans ont été vaccinés dans la journée. Le ministre de la Santé s'est voulu optimiste quant à la campagne vaccinale des "pitchounes", pour laquelle on assisterait selon lui à un "engouement des premiers jours". La quasi-totalité des quelque 15.000 rendez-vous disponibles ont été réservés, tandis que le ministre en a promis rapidement "des centaines de milliers d'autres".

Le ministre de la Santé a annoncé que 150 centres viendraient s'ajouter aux 150 déjà existants, pour proposer - en plus de la vaccination des adultes - des créneaux pour les enfants de 5 à 11 ans, pour lesquels la campagne vaccinale a débuté la veille. Olivier Véran a rappelé que tous les feux verts à cette vaccination hautement sensible avaient été reçus, et que plusieurs autres pays l'avaient lancée avant la France. "La plupart des premiers rendez-vous disponibles sont déjà partis, comme des petits pains", s'est félicité le ministre. 

Effet incitatif du "pass vaccinal" ?

Olivier Véran a salué également les quelque "50.000 primo-injections" effectuées la veille, un niveau inédit depuis des mois, selon lui. Ce sont "50.000 de nos compatriotes qui jusqu'ici n'étaient pas vaccinés et ont décidé de finalement se faire vacciner", selon le ministre, qui attribue leurs motivations à la fois au variant Omicron et à "l'effet incitatif" du pass vaccinal, dont la mise en place est prévue pour janvier prochain.

Les chiffres d'aujourd'hui ne sont pas bons

Olivier Véran, ministre de la Santé

Il a promis par ailleurs d'accélérer encore la vaccination de rappel, en "amenant des renforts dans les centres et en accompagnant la médecine de ville". Olivier Véran espère dépasser régulièrement le "million de vaccinations par jour" au mois de janvier, pour faire face à la "lame de fond" du variant Omicron : une vague qui monte très vite alors que celle du variant Delta est en train de refluer. "Les chiffres d'aujourd'hui ne sont pas bons", a-t-il martelé, "ils sont même les pires chiffres enregistrés en termes de contaminations depuis le début de la pandémie"- même si le ministre concède qu'ils sont en partie dus à un nombre de tests de dépistage inédit. 

Lire aussi

Olivier Véran prend acte des premières études "sérieuses du point de vue scientifique", venues d'Angleterre, du Danemark ou d'Afrique du Sud, qui "semblent attester que le variant Omicron serait de 2 à 2,5 fois moins dangereux que le Delta".  S'il met ces études au rang des "bonnes nouvelles à confirmer", le ministre de la Santé a toutefois relativisé : "même s'il est deux fois moins dangereux, mais que l'on a quatre fois plus de malades, la pression hospitalière ne pourra qu'augmenter"


FS

Tout
TF1 Info