L'info passée au crible

Non, les non-vaccinés n'auront pas à "rattraper" trois doses pour avoir un pass sanitaire ou vaccinal à jour

Caroline Quevrain
Publié le 19 décembre 2021 à 18h09
JT Perso

Source : JT 13h WE

VACCIN - Florian Phillipot affirme que depuis que le pass sanitaire est conditionné à une dose de rappel, le retard pris par les non-vaccinés est "irrattrapable". C’est faux.

Est-il désormais trop tard pour prendre le train en marche ? C'est ce qu'affirment désormais une partie des antivax, alors que la dose de rappel est ouverte à tous les Français de 18 ans et plus. Des propos tenus notamment par Florian Phillipot, candidat à la présidentielle et opposant notoire à la vaccination contre le Covid, qui s'est offusqué sur son compte Twitter : "J’ai déjà 2 doses de retard, 3 le 15 janvier, 4 le 15 mai… C’est irrattrapable ! Prenez mes doses, je vous les offre !". 

Sans savoir à quoi fait référence cette date du 15 mai - aucune 4e dose de vaccin n’est programmée pour le moment -, le 15 janvier correspond effectivement à l’expiration du pass sanitaire pour les personnes ayant été vaccinées sept mois plus tôt et n’ayant pas encore eu de troisième dose. Cela étant, Florian Phillipot dit-il vrai ? Les quelque 5 millions de Français pas encore vaccinés, selon l’Assurance maladie, auront-ils vraiment trois doses de retard à compter de la mi-janvier ? 

"Une personne qui entamerait aujourd'hui son schéma pourra obtenir un pass vaccinal une semaine après sa 2e dose"

Direction générale de la Santé

Contactée, la Direction générale de la Santé (DGS) rejette cette croyance et nous précise les conditions de validité du pass sanitaire - prochainement transformé en pass vaccinal - pour ceux qui voudraient sauter le pas : "Une personne qui entamerait aujourd'hui son schéma pourra obtenir un pass vaccinal une semaine après sa deuxième dose". Concrètement, le pass d’une personne fraichement vaccinée restera valable sept mois après la deuxième dose : un rappel sera possible dès le quatrième mois avec un délai de trois mois pour le faire.

Lire aussi

Aucune troisième dose n’est donc nécessaire dans l’immédiat pour ces nouveaux vaccinés. Et ce pour une raison simple, d'après la DGS : "Un schéma vaccinal à deux doses fournit déjà une protection forte contre la Covid pendant plusieurs mois. C’est seulement après ce délai que la protection immunitaire baisse et qu’une dose de rappel devient nécessaire pour maintenir un niveau élevé de protection immunitaire". S’agissant du calendrier mentionné par Florian Phillipot, suggérant la contrainte d’une nouvelle dose au printemps, la DGS est claire : "Une fois la dose de rappel effectuée, le pass vaccinal n'a pas de délai d'expiration".

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline Quevrain

Tout
TF1 Info