Les troubles psychiques touchent environ une personne sur quatre dans le monde.
La santé mentale dépend de facteurs environnementaux, mais aussi de critères socio-économiques et même des conditions de travail.
Pour préserver sa santé mentale, il est important de maintenir une bonne hygiène de vie et d’éviter les comportements addictifs.

La santé mentale est au cœur des préoccupations du XXIe siècle. Phobies, états dépressifs, troubles alimentaires… Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), une personne sur quatre serait concernée par des troubles psychiques dans le monde. En France, près d’un quart de la population consomme des psychotropes (antidépresseurs, anxiolytiques…) d’après des données EPI-PHARE publiées en 2023. À l’occasion de la Journée mondiale de la santé mentale du 10 octobre, voici cinq conseils pour préserver son bien-être mental. 

À quoi correspond la santé mentale ?

On définit la santé mentale comme un “état de bien-être qui permet à chacun de réaliser son potentiel, de faire face aux difficultés normales de la vie, de travailler avec succès et de manière productive, et d’être en mesure d’apporter une contribution à la communauté” selon l’OMS. Les facteurs impactant la santé mentale sont nombreux et dépendent autant des conditions de vie et du milieu professionnel que des critères économiques ou environnementaux. Plus complexe que la simple absence de troubles psychiques, la santé mentale correspond donc à la recherche d’un équilibre émotionnel et physique, mais aussi social, spirituel et économique.

Hygiène de vie et bonnes pratiques

Pour préserver sa santé mentale, le cadre de vie est très important. Dans la recherche d’un équilibre, il est donc préconisé d’adopter au maximum une bonne hygiène de vie. Suivre une alimentation équilibrée et avoir un sommeil de qualité favorisent en effet le bien-être général. Pour rappel, pour permettre au corps de se reposer, il faut compter entre sept et neuf heures de sommeil par nuit chez l’adulte ! 

Bien sûr, la pratique régulière d’une activité physique comme la marche, la course ou même le yoga est fortement recommandée. Le sport soulage les tensions et a la capacité de réduire le stress grâce à la libération de dopamine et de sérotonine. 

Thérapie ou méditation : quoi choisir ?

Dans la recherche du bien-être mental, il peut être recommandé de suivre une thérapie avec un spécialiste, mais également d'adopter des rituels à la maison pour soulager les crises d’anxiété. La pratique de la méditation en pleine conscience est conseillée, car elle permet de mieux comprendre ses émotions. Les exercices de respiration et de visualisation peuvent aussi être utiles pour calmer l’agitation émotionnelle.

Enfin, la santé mentale n’est pas compatible avec le suivi de conduites addictives. Il est donc possible d’influer directement sur sa santé mentale en diminuant notamment les excitants comme le café et l’alcool, en arrêtant la cigarette, mais aussi en refusant la prise de drogues et toute pratique pouvant engendrer une dépendance.


Orane SCHERSCHEL pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info