La lucite, plus communément appelée allergie au soleil, est une réaction cutanée anormale provoquée par une hypersensibilité aux rayons UV du soleil.
Elle se manifeste par des plaques rouges ou des petits boutons, des démangeaisons ou encore des cloques.
Qu’ils soient naturels ou médicamenteux, plusieurs traitements permettent de soulager les symptômes de l’allergie au soleil.

Lorsque l’été est enfin là, de nombreuses personnes ne perdent pas une seconde avant de s’exposer au soleil. Faire le plein de vitamine D fait du bien au moral, mais pas toujours à notre peau. En effet, selon la Société Française de Dermatologie, près de 900 000 personnes souffrent d’une allergie au soleil chaque année. Aussi appelée lucite estivale bénigne, elle peut toucher tout individu, peu importe son âge, son sexe, sa couleur de peau ou sa sensibilité au bronzage. Les femmes restent cependant les plus vulnérables à ces photodermatoses, en particulier celles de 15 à 35 ans. Alors, quels sont les symptômes, les causes et les possibles traitements lorsque l’on fait face à une allergie au soleil ? Les explications.

Éruptions cutanées, brûlures, démangeaisons… Les symptômes varient d’une personne à une autre

L’allergie au soleil “se manifeste par des petites éruptions cutanées et des petits boutons rouges qui démangent horriblement. Il y a quelques fois des petites vésicules” explique la dermatologue Catherine Oliveres Ghouti au Huffington Post. Selon la sensibilité de la personne exposée au soleil, l’allergie au soleil peut également provoquer des brûlures ou des cloques. La plupart du temps, cette réaction du système immunitaire à l’exposition de la peau aux rayons ultraviolets du soleil se localise au niveau du décolleté, des bras, du dos des mains et des pieds. Les symptômes de la lucite estivale bénigne disparaissent après quelques jours passés à l’ombre, en parallèle d’un traitement. L’allergie peut se déclencher à la prochaine exposition si votre peau n’est pas encore suffisamment habituée ou bronzée.

Allergie au soleil : quelles sont les causes ?

Plusieurs causes peuvent engendrer une allergie au soleil, à commencer par une prédisposition génétique. La peau claire, une exposition au soleil en début de saison estivale sans protection adéquate, ainsi que la prise de certains médicaments ou de produits chimiques photosensibilisants sont autant de facteurs susceptibles de développer une lucite bénigne.

Comment soulager les symptômes de l’allergie au soleil ?

Dès l’apparition des premiers symptômes de l’allergie au soleil, il faut immédiatement stopper l’exposition aux rayons UV. Si vous devez obligatoirement être à l’extérieur, portez des vêtements amples, blancs et couvrants, ainsi qu’un large chapeau et des lunettes de soleil. Pour soulager l’inconfort des réactions cutanées, vous pouvez appliquer des compresses froides sur les zones concernées pour diminuer les démangeaisons. L’hydratation de votre peau avec des produits doux et sans parfum est également recommandée afin de soulager les irritations. En cas d’inflammation, votre médecin peut vous prescrire des crèmes corticostéroïdes ou des médicaments antihistaminiques pour calmer les réactions allergiques.

Pour se prémunir d’une allergie au soleil, il vaut mieux miser sur la prévention, en appliquant une crème solaire à large spectre avec un FPS élevé. Si vous avez la peau claire et sensible, veillez à choisir une marque sans produits chimiques ou irritants. Il existe par ailleurs des traitements préventifs contre la lucite, comme les antipaludéens de synthèse, prescrits par un médecin, ou encore des capsules enrichies en bêtacarotène et en Sélénium. Ils sont à prendre au minimum quinze jours avant la première exposition.


Marjorie RAYNAUD pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info