L'info passée au crible
Verif'

Contraception masculine : la vasectomie est-elle vraiment irréversible ?

par Caroline QUEVRAIN
Publié le 6 mai 2022 à 18h18
JT Perso

Source : JT 20h WE

Un message posté sur Twitter a attiré notre attention.
Il incite les hommes à opter pour la vasectomie, une opération "fiable" et "réversible".
Elle peut être rectifiée par une autre opération chirurgicale, mais dont le succès n’est pas garanti.

Alors que la liberté des femmes de disposer de leur corps est menacée aux États-Unis, au moment où le droit à l’avortement est incertain, un compte Twitter a tenu à attirer l’attention sur la responsabilité des hommes dans la contraception : "Avec l’IVG menacée aux USA, ça m’a rappelé que j’avais en tête de me faire une vasectomie. Et je viens de voir qu’outre le remboursement par la sécu, l’opération sous anesthésie locale, la fiabilité quasi-total (99,8%) : C’EST RÉVERSIBLE". 

Dans l’imaginaire collectif, cette opération réservée aux hommes est pourtant présentée comme définitive, à la manière de la ligature des trompes chez les femmes. On fait le point.

Avec le port du préservatif, la vasectomie est aujourd’hui le seul choix qui s’offre aux hommes pour ne plus pouvoir se reproduire. L’intervention consiste à "couper ou obturer les canaux déférents auxquels on accède par une incision de la peau des bourses", ce qui "empêche alors le passage des spermatozoïdes vers la verge et aboutit à une azoospermie", d'après la Haute autorité de santé (HAS). 

Pour être pleinement efficace à 99,9%, il faut compter 8 à 16 semaines selon l’organisme et 12 semaines pour l'Association Française d'Urologie (UFA). Mais alors, peut-on revenir sur cette opération et retrouver ses capacités de procréation après une vasectomie ? C’est tout à fait possible en pratiquant une vasovasostomie, une opération de renversement de la vasectomie. Mais son efficacité n’est pas garantie. 

Le délai écoulé, gage important de la réussite

Comme l’analysent des médecins de l’Unité de médecine de la reproduction de Lausanne, dans la Revue médicale suisse, "réussir à procréer après une vasovasostomie peut s’avérer plus difficile qu’avant la vasectomie, car une fibrose étendue s’est développée dans les canaux déférents ou dans l’épididyme". Ainsi, la qualité des spermatozoïdes peut se trouver modifiée par la première opération ; ce qui est, pour le coup, irréversible.

Deux facteurs peuvent jouer dans la probabilité d’une grossesse après le renversement d’une vasectomie. L’âge de la future mère et le temps écoulé entre les deux opérations. Plus la femme est jeune et féconde, plus les chances sont grandes. Passés 40 ans, le taux de réussite est plus faible : les médecins suisses l'estiment à 14%, contre 56% entre 25 et 39 ans. Ensuite, si une vasovasostomie est pratiquée dans les trois ans après la vasectomie, les probabilités qu’elle réussisse sont très bonnes. Nettement moins 14 ans plus tard. Cela, la Société américaine de médecine reproductive l’a calculé. D’après une étude de 2019, si le renversement est effectué dans les trois ans, le taux de grossesse est de 75%. Après 15 ans, il tombe à 30%.

Lire aussi

Dans ce contexte, la plupart des responsables de santé incitent à considérer la vasectomie comme une opération définitive. Par exemple, l’AFU prévient, dans sa fiche destinée aux patients, que "bien qu'une tentative de réparation soit possible, le taux de grossesse chez les partenaires d'hommes ayant subi cette réparation est assez faible" et que "la stérilisation ne doit donc pas être considérée comme une méthode réversible". Sur le sujet, la HAS est tout aussi claire. Dans une fiche mise en ligne en septembre 2019, l’autorité publique estime que "cette méthode doit être présentée comme permanente et irréversible" en pointant "le recours à une opération restauratrice", avec un "résultat aléatoire".

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline QUEVRAIN

Tout
TF1 Info