La France touchée par une cinquième vague de Covid-19

Cinquième vague : "nous sommes en train d’atteindre le pic", assure Olivier Véran

LC
Publié le 12 décembre 2021 à 9h25
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

RALENTISSEMENT - Dans un entretien au "Parisien", le ministre de la Santé assure que la vague épidémique pourrait bientôt atteindre son pic, et qu'aucun reconfinement n’est à l’ordre du jour. Il appelle toutefois à la "prudence" pour les fêtes de Noël.

"Nous sommes en train d'atteindre le pic" de la cinquième vague, déclare Olivier Véran. Dans un entretien à nos confrères du Parisien mis en ligne samedi soir, le ministre de la Santé et des Solidarités confirme les dernières données qui laissent à penser que le pire est peut-être derrière nous, malgré les records de contaminations : 53.720 cas nouveaux cas de Covid-19 étaient encore recensés samedi, contre 55.339 vendredi.

Toutefois, depuis plusieurs jours, la hausse moyenne des cas constatée sur une semaine faiblit. Elle tombe presque à +5% entre le 4 et le 11 décembre, souligne le ministre. Ce même indicateur était à +60% fin novembre, et presque à +30% les premiers jours de décembre, rappellent les chiffres de Santé publique France. 

"C’est bon signe", juge Olivier Véran, qui y voit la récompense des "efforts des Français", comme déjà salué par le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, après sa dose de rappel.

"Nous ne nous dirigeons pas vers un confinement"

Plusieurs mesures pourraient expliquer cet état de fait. Entre autres, le dépistage massif, avec une augmentation de 10% entre le 1er et le 8 décembre, mais pas seulement, ajoute le ministre français, pointant la "réduction des contacts" et l'accélération de la campagne de vaccination. Dans ce dernier domaine, plusieurs records ont ainsi été battus ces derniers jours : vendredi, 850.000 personnes ont été vaccinées, dont 780.000 personnes avec une dose de rappel. Ce même jour, la barre des 90% de Français ayant reçu au moins une injection était d'ailleurs franchie, félicitait le Premier ministre, Jean Castex.

Dans la soirée, Olivier Véran fixait déjà un autre cap : 20 millions de rappels d'ici Noël.  "Avec 600.000 à 700.000 vaccinations par jour et 500.000 le week-end, ce seuil est atteignable", promet-il au Parisien. Encore faut-il que ce rythme de vaccination se maintienne. À cette fin, "on a ouvert 200 centres supplémentaires, bientôt ce sera 300", ajoute-t-il. Le médecin de profession loue également le rôle des pharmaciens autorisés à ouvrir le dimanche pour piquer. 

"Tous ces efforts nous permettent d’affronter cette vague fulgurante", continue Olivier Véran, balayant l'idée de nouvelles restrictions sanitaires. "Je l'ai dit, nous ne nous dirigeons pas vers un confinement", assure-t-il dans l'entretien. Il reste cependant nuancé sur l'avenir, craignant l'arrivée de nouvelles mutations du virus, à l'image du variant Omicron, qui serait en passe de devenir dominant dans le monde. "Dire que le confinement n’arrivera jamais plus, c’est impossible", pointe-t-il. 

"Reste à savoir si les contaminations vont ensuite diminuer rapidement ou rester sur un plateau haut", prévient le ministre, qui appelle à "rester prudent" pendant les fêtes de Noël en restreignant les contacts, en se dépistant et en respectant les gestes barrières. Pour Olivier Véran, la somme est claire : "si on est vacciné et dépisté, le risque de contaminer ceux qu'on aime est minime."


LC

Tout
TF1 Info