Variant Omicron : la planète en état d'alerte

Belgique : le gouvernement rouvre les salles de spectacle et de cinéma

FS (avec AFP)
Publié le 29 décembre 2021 à 22h22
JT Perso

Source : JT 20h WE

L'essentiel

RÉTROPÉDALAGE- Le gouvernement belge est finalement revenu sur sa décision, rouvrant les salles de spectacle et de cinéma après un mouvement de contestation des professionnels du secteur. Mais le mécontentement subsiste avec des jauges jugées trop basses.

Les professionnels du secteur s'étaient insurgés, et beaucoup avaient même choisi de désobéir. La justice leur a donné raison, avec un arrêt du Conseil d'État belge qui estimait que le gouvernement n'avait pas démontré "en quoi les salles de spectacle seraient particulièrement dangereuses pour la santé". Au lendemain de cette décision, le gouvernement a finalement choisi de rouvrir l'ensemble des salles de spectacle et de cinéma, dont il avait ordonné la fermeture la semaine dernière, regain épidémique oblige.

Plusieurs milliers de personnes avaient manifesté dimanche dernier à Bruxelles, tandis qu'un certain nombre d'exploitants de salles de cinéma et de spectacle avaient décidé de passer outre l'interdiction d'ouvrir, soutenus par leur public. Le président du parti socialiste, membre de la coalition gouvernementale, avait très vite regretté un faux-pas. "Il faut avoir l'humilité de le reconnaître", avait déclaré Paul Magnette dès le lendemain : "Collectivement, on s'est plantés"

L'exécutif retoqué par la justice

Ce mardi, c'est la justice qui a invalidé la décision de l'exécutif, sans possibilité d'appel. Le Conseil d'État, la plus haute juridiction belge, statuait sur la requête d'un producteur de spectacle, sans inclure les cinémas, qui faisaient l'objet de saisies distinctes. Le gouvernement du Premier ministre, Alexander De Croo, n'a pas attendu d'être retoqué une deuxième fois, en décidant finalement la réouverture des théâtres, cinémas et salles de spectacle. 

Un maximum de 200 spectateurs

Le "comité de concertation", qui réunit les dirigeants fédéraux et régionaux, a donc "pris acte" de l'arrêt du Conseil d'État, et a rétabli "les conditions pour le secteur culturel qu'il avait fixées lors de sa réunion du 3 décembre". Parmi celles-ci, qui comprennent des modalités d'accueil réglementées et la nécessité de l'équivalent belge du pass sanitaire, se trouve une mesure déjà très décriée au début du mois : un "maximum de 200 spectateurs" est toléré dans les salles, de cinéma ou de spectacle. 

Très restrictive pour beaucoup d'opérateurs, cette jauge de 200 personnes suscite l'incompréhension, et une douzaine de fédérations professionnelles ont déjà déposé un recours en urgence devant le Conseil d'État pour la contester, pointant notamment une "absence de justification scientifique". L'exécutif belge saura donc dès ce vendredi 31 décembre, s'il doit subir un nouveau camouflet de la part de la justice, dans sa stratégie contre la flambée épidémique.