Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Covid-19 : des parents opposés au port du masque des enfants saisissent la justice

Maxence GEVIN
Publié le 11 janvier 2021 à 7h33
Jeunes écoliers bordelais portant un masque le 5 novembre dernier.

Jeunes écoliers bordelais portant un masque le 5 novembre dernier.

Source : Philippe LOPEZ / AFP

L'essentiel

CONTROVERSE - Un collectif de parents du Maine-et-Loire a déposé un référé liberté devant le Conseil d'Etat pour demander la suspension du port du masque obligatoire pour les 6-11 ans. La haute autorité administrative française devrait rendre sa décision cette semaine.

"Nous nous sommes appuyés sur la documentation médicale, des témoignages de professionnels de santé et de parents, ainsi que sur une étude allemande de l'université Witten/Herdecke sur 25.000 enfants qui fait état de fatigue, irritabilité, angoisses, maux de têtes et difficultés d'apprentissage". L'avocat du collectif "Questions-Masques-Enfants 49" a expliqué ce dimanche que le port du masque chez les jeunes enfants produisait des effets négatifs non négligeables, aussi bien physiquement que mentalement. Maître Bertrand Salquain ajoute que "l'utilité sanitaire du masque à l'école n'est pas avérée chez les 6-11 ans, peu impliqués dans la chaîne de transmission du Covid-19". Un référé liberté a été déposé le 21 décembre dernier devant le Conseil d'Etat pour demander la suspension de cette mesure par ce regroupement de 183 parents. 

Une obligation "disproportionnée" ?

Alors que les plaignants défendent le "caractère disproportionné" du port du masque pour les 6-11 ans, le ministère de la Santé avait affirmé le 6 janvier dernier que les enfants sont moins exposés au coronavirus mais qu'ils "n'en sont néanmoins pas immunisés et restent contaminants". Il avait également souligné que l'apparition du variant britannique du virus, plus transmissible, laisse "craindre un risque infectieux important chez les enfants" rappelant froidement qu'il n'existe "pas de risque particulier pour les personnes qui portent le masque alors qu'il est efficace pour réduire le risque de contamination".

Le Conseil d'Etat devrait rendre ses conclusions cette semaine.