La France touchée par une cinquième vague de Covid-19

Covid-19 : dans quels pays l'épidémie repart-elle le plus ?

Léa COUPAU
Publié le 11 mars 2022 à 16h04
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

La pandémie de Covid-19 a arrêté de décroître cette semaine dans le monde, les contaminations repartant à la hausse.
En Europe, les Pays-Bas ont connu la plus grosse accélération durant la première semaine de mars.
Quelles sont les évolutions hebdomadaires marquantes ?

Le Covid-19 fait son retour. Depuis quelques semaines, l'Europe observe un rebond de la pandémie, avec une hausse des contaminations, tandis que les restrictions sanitaires tombent les unes après les autres dans une majorité de pays. Et la France n'y coupe pas. "Le virus ne baisse plus, il augmente", a déclaré, ce vendredi 11 mars, le ministre de la Santé, Olivier Véran, en déplacement en Isère. En Allemagne, "la situation est critique", ajoute le même jour son homologue allemand, Karl Lauterbach. Qui est concerné en Europe ? Et dans le monde ? Les chiffres sont-ils inquiétants ? La rédaction de TF1info fait le point.

Géographiquement proche de l'Hexagone, les Pays-Bas semblent être les plus touchés par la reprise épidémique. Dans son dernier point hebdomadaire, l'Institut national de la santé publique et de l'environnement (RIVM) annonce qu'entre le 1er mars et le 8 mars, le nombre de cas a augmenté de 79% pour atteindre 439.775, contre 245.898 la semaine précédente. Cette forte augmentation "est un effet conjugué de la semaine carnavalesque" et des mesures d'assouplissements, veut rassurer l'Institut. Le gouvernement néerlandais avait décidé, à la mi-février, de lever presque l'ensemble des restrictions "pour retrouver la vie d'avant".

En l'Allemagne, également, le nombre de tests positifs explose. La situation "est objectivement bien pire que l'ambiance générale", a déploré, ce vendredi, Karl Lauterbach. Ce jour, le pays a enregistré, plus de 250.000 nouveaux cas de Covid-19 et le taux d'incidence sur sept jours dépasse 1400. "Le nombre de cas et l'incidence augmentent à nouveau (...). Dans de nombreux districts, l'incidence est toujours supérieure à 2000, voire à 2500", a ajouté le directeur de l'institut de veille sanitaire Robert Koch, Lothar Wieler, qui pointe l'impact du sous-variant BA.2. La souche, particulièrement contagieuse, représenterait environ 38% des infections, selon les chiffres officiels du pays.  

Conséquence, l'Allemagne, qui prévoit d'assouplir nombre de restrictions à partir du 20 mars, s'interroge : doit-elle miser sur la vaccination obligatoire ? Promis par Olaf Scholz, le vote de cette loi devrait intervenir début avril.  Sans cela, "nous ne pourrons pas maîtriser la pandémie à l'automne", a soutenu le ministre de la Santé allemand.

Moyenne sur 7 jours. En raison du nombre limité de tests, le nombre de cas confirmés est inférieur au nombre réel d'infections. - Capture écran d'Our World Data

D'autres pays, qui lèvent aussi les restrictions sanitaires en Europe, voient leur courbe remonter, comme l'Autriche, le Royaume-Uni ou encore le Portugal. Chez ce dernier, le nombre de cas a augmenté de 12% sur une seule semaine pour atteindre 12.200 contaminations. En Écosse, le 26 février, près d'une personne sur 20 avait contracté le Covid-19 dans les sept derniers jours, selon l'Office for National Statistics. Il faut compter une personne sur 30, cette même semaine, en Angleterre.

La contamination de ses voisins européens n'échappe pas non plus à la France. "Au vu des derniers chiffres, c'est 20% d'augmentation" du nombre de nouveaux cas, a annoncé, ce vendredi, Olivier Véran. Jeudi soir, il s'élevait à 74.818, selon Santé publique France, contre 60.225 il y a une semaine. Ce rebond actuel "met en exergue (...) la nécessité que les personnes fragiles continuent de se protéger" et de porter le masque, a appelé le ministre, à trois jours de la levée du pass vaccinal dans l'Hexagone.

Une recrudescence en Asie

De l'autre côté du globe, la Chine, qui applique la politique du zéro Covid, fait également état d'une hausse. Ce vendredi, 1368 nouveaux cas de Covid-19 ont été détectés ces dernières 24 heures, soit plus du triple de la veille. Même si ces contaminations restent sans commune mesure avec les bilans du reste du monde, elles sont à leur plus haut niveau depuis mars 2020. Et c'est, là encore, la souche Omicron qui est l'origine de la flambée des cas : le variant touche le tiers des provinces du pays.

Pour enrayer la contagion, et alors qu'elles ne l'avaient pas fait depuis l'année dernière, les autorités chinoises ont décidé de confiner la ville de Changchun, avec ses 9 millions d'habitants. Seule une personne par foyer est autorisée à sortir, une fois tous les deux jours, a fait savoir la mairie, qui ne donne pas de date de fin de la mesure.

Lire aussi

Toujours en Asie, la Corée du Sud est le pays ayant enregistré le plus grand nombre de nouvelles contaminations cette semaine, que ce soit en valeur absolue (264.000 cas quotidiens, + 55%) ou rapporté à sa population : 3605 cas hebdomadaires pour 100.000 habitants.

D'autres pays, au contraire, observent une importante décrue. Ce vendredi, la Géorgie, par exemple, a enregistré une baisse de 64% de ses contaminations, juste devant la Biélorussie (-56%, 1500 cas), la Turquie (-44%, 33.300 cas), le Liban (-43%, 1100 cas) et la Norvège (-41%, 7800 cas).


Léa COUPAU

Tout
TF1 Info