La France fait-elle les bons choix face au virus ?

La France franchit la barre des 80.000 morts liés au Covid-19

La rédaction de LCI
Publié le 10 février 2021 à 7h57
La France franchit la barre des 80.000 morts liés au Covid-19

Source : JOEL SAGET / AFP

BILAN - Plus de 80.000 personnes sont décédées du coronavirus en France, après le recensement de 724 morts supplémentaires à l'hôpital et dans les Ehpad, d'après les chiffres publiés par Santé publique France mardi.

C'est un nouveau seuil symbolique qui vient d'être franchi. La France a dépassé mardi 9 février la barre des 80.000 morts (80.147 exactement), alors que la propagation de nouveaux variants du virus inquiète. Avec 439 morts comptabilisés dans les hôpitaux par Santé publique France, auxquels s'ajoutent les décès récents dans les Ehpad, le rythme ne faiblit pas. 

Il ne devrait pas ralentir dans l'immédiat, car le nombre d'hospitalisations de malades reste élevé, à plus de 11.000 nouvelles entrées et 1700 à 1800 arrivées dans les réas tous les sept jours en moyenne depuis le 24 janvier. "Ces 15 derniers jours, nous avons multiplié par trois le nombre de patients Covid en réanimation. Et avec l'arrivée du variant, nous risquons d'être totalement submergés", explique à l'AFP le Pr Yves Cohen, chef du service de réanimation à l'hôpital Avicenne de Bobigny.

Dans cet établissement, les 32 lits de soins critiques - le double d'avant la crise - ne sont plus suffisants. Pour faire face à l'afflux attendu de nouveaux patients, il a été décidé d'ouvrir une aile de réanimation supplémentaire. En France, environ 28.000 malades du Covid-19 étaient hospitalisés mardi soir, dont plus de 3300 en réanimation, alors que 7000 malades se trouvaient dans ces services au pic de la première vague, le 8 avril, et 4900 au pic de la seconde, le 16 novembre.

Plus de 2,3 millions de vaccinations en France

Le variant sud-africain suscite une angoisse particulière, car l'efficacité du vaccin d'AstraZeneca, le troisième autorisé dans l'Union européenne, sur cette mutation du virus, a été mise en doute. En Afrique du Sud, les autorités locales ont suspendu leur campagne de vaccination, après la publication d'une étude en ce sens. Mardi, le ministre de la Santé Olivier Véran s'est voulu rassurant sur franceinfo vis-à-vis des soignants, auxquels est réservé le vaccin britannique, en affirmant qu'"aujourd'hui 99% des souches virales qui circulent en France métropolitaine ne correspondent pas au variant sud-africain"

Covid-19 : variants britannique, brésilien ou sud-africain, quelles différences ?Source : TF1 Info
JT Perso

D'après les chiffres officiels, 1,9 million de Français ont reçu la première dose (3,1% de la population) et 366.733 les deux doses depuis le début de la campagne fin décembre. Olivier Véran a assuré que le gouvernement restait "dans un état de vigilance très important" face à l'épidémie de coronavirus, notamment sur l'évolution du variant britannique, plus contagieux. 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info