Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

À Singapour, un bébé naît avec des anticorps contre le Covid-19

Audrey LE GUELLEC
Publié le 30 novembre 2020 à 18h35
À Singapour, un bébé naît avec des anticorps contre le Covid-19

Source : iStock

CAS D'ÉCOLE - La naissance d'un Singapourien porteur d'anticorps le protégeant contre le SARS-CoV-2 se présente comme un cas intéressant pour la science. Sa mère avait été contaminée au début de sa grossesse.

Ce cas permettra-t-il d'en savoir davantage sur la transmission du Covid-19 pendant la grossesse ?  À Singapour, un bébé est né le 7 novembre dernier avec des anticorps, rapporte le quotidien local The Straits Times. Sa mère était rentrée d'un voyage en Europe contaminée par le SARS-CoV-2 en mars dernier, soit lors des premières semaines d'aménorrhée. Mais la femme enceinte ne s'était alors pas inquiétée outre mesure pour son enfant, craignant davantage pour la santé de sa propre mère, elle aussi diagnostiquée positive. Cette dernière a développé une forme grave de la maladie dont elle a failli ne pas se remettre.

"Mon pédiatre a dit que les anticorps que j'avais développés contre le Covid-19 ont disparu, mais Aldrin (le nouveau-né) en possède. Mon médecin suppose que je lui ai transféré mes anticorps pendant la grossesse", s'est réjouie la jeune maman dans la presse singapourienne, heureuse d'apprendre que son bébé est a priori protégé contre une éventuelle infection au Covid-19. 

Jusqu'à quand ? C'est l'une des questions qui intéressent les scientifiques alors que les risques et les modalités de transmission du virus de la mère à l'enfant sont encore largement méconnus. En juillet dernier, des travaux menés par des chercheurs de l’Université de Milan avaient conclu que les femmes enceintes infectées par le coronavirus sont capables de transmettre le Covid-19 à leur enfant. En mai, les autorités sanitaires russes avaient, elles, annoncé la naissance d'un nourrisson contaminé. "Nous ne savons toujours pas si une femme enceinte ayant la COVID-19 peut transmettre le virus au fœtus pendant la grossesse ou au bébé pendant l'accouchement (...) à ce jour, la présence du virus n'a pas été constatée dans les échantillons de liquide dans lequel baigne le fœtus ou de lait maternel", souligne toutefois l'OMS. Dans ce contexte, l'hôpital de Singapour devrait donc en profiter pour suivre le nouveau-né lors de ses premiers mois de vie.


Audrey LE GUELLEC

Tout
TF1 Info