Covid-19 : le défi de la vaccination

Covid-19 : "Un nombre important de cas d'échecs du vaccin Janssen" relevés par l'ANSM

I.N.
Publié le 14 septembre 2021 à 6h11
JT Perso

Source : TF1 Info

MISE EN GARDE - L'Agence nationale de sécurité du médicament note, dans un rapport publié ce lundi, une "surreprésentation des patients vaccinés par Janssen en réanimation dans deux CHU". Des analyses supplémentaires ont été lancées.

Le vaccin du laboratoire Johnson & Johnson face aux doutes. Dans un rapport publié ce lundi, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) pointe "un nombre important de cas d'échecs du vaccin Janssen". Selon l'agence, le nombre de formes graves et de décès chez les personnes vaccinées avec ce produit serait non négligeable, alors qu'une "surreprésentation des patients vaccinés par Janssen" a été rapportée dans deux CHU, ceux de Marseille et de Tours.

Ce vaccin, le dernier arrivé dans la campagne française, présente un avantage certain : celui de ne nécessiter qu'une seule dose. Le ministère de la Santé l'a notamment utilisé pour vacciner les personnes les plus précaires, éloignées du système de soins. Mais désormais, des doutes existent sur son efficacité.

Un million de Français vaccinés avec Janssen

Au total, 32 cas d'infection au Covid-19 ont pour l'instant été signalés chez des personnes ayant reçu ce vaccin, soit 3,78 contaminations pour 100.000 vaccinés. Surtout, 29 de ces cas étaient graves, et quatre décès ont même été enregistrés. Ces incidents sont survenus chez des personnes âgées de 73 à 87 ans, chez des patients présentant "majoritairement des comorbidités à risque de forme grave", est-il précisé dans le rapport de l'ANSM. Pour les 17 cas d'infection où le variant est connu, il s'agissait à chaque fois du Delta.

En outre, si le nombre de Français admis en réanimation malgré un schéma vaccinal complet reste faible, plusieurs personnes hospitalisées en soins critiques avaient reçu une dose de Janssen. À Marseille, sur les sept patients complètement vaccinés en réanimation, quatre l'avaient été avec ce vaccin. À Tours, cette proportion était de trois sur six.

Tous ces éléments justifient désormais des "investigations supplémentaires" pour vérifier si les échecs sont plus importants avec Janssen qu'avec les autres vaccins disponibles en France. Mais depuis fin août, la Haute autorité de santé recommande d'ores et déjà aux personnes ayant reçu une dose de ce vaccin de recevoir une deuxième injection de Pfizer ou de Moderna.

Le vaccin Janssen est basé sur la technique de l'adénovirus, comme celui... d'AstraZeneca, mis de côté en France, et dont toutes les doses sont désormais redistribuées vers Covax, afin d'être livrées aux pays les plus pauvres. Le produit de Johnson & Johnson a été administré à un million de Français, selon les données du ministère de la Santé arrêtées au 5 septembre. Environ 800.000 doses demeurent encore en stock dans le pays.


I.N.

Tout
TF1 Info