Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Plus de 65.000 guérisons depuis le début de l'épidémie : que sait-on sur la convalescence du coronavirus ?

Idèr Nabili
Publié le 11 mars 2020 à 16h45, mis à jour le 11 mars 2020 à 19h33
Plus de 65.000 guérisons depuis le début de l'épidémie : que sait-on sur la convalescence du coronavirus ?

Source : AFP

ZOOM - Depuis ce mercredi, la barre des 120.000 personnes contaminées dans le monde par le coronavirus a été franchie. Si le nombre de décès dépasse les 4.000, que sait-on de la guérison du coronavirus ? On fait le point.

Si la France est toujours au stade 2 de la gestion du coronavirus, nombreuses sont les mesures à avoir été prises pour contenir la propagation de l’épidémie. Le pays compte désormais 2.281 cas confirmés selon les chiffres officiels, et 48 patients sont déjà décédés. Fin février, le ministre de la Santé avait annoncé que 11 patients hospitalisés en France était tirés d'affaire. Mais que sait-on à propos de la guérison du Covid-19 ?

"De nombreuses personnes guérissent du coronavirus", nous assurait déjà il y a quelques jours la chercheuse au CNRS Sandrine Belouzard. En effet, si le nombre de décès est au cœur des préoccupations, celui des guérisons est pourtant bien plus important. Selon le Johns Hopkins Center for Systems Science and Engineering, qui comptabilise toutes les données liées au coronavirus, 4.373 personnes ont succombé au coronavirus dans le monde, contre... 66.239 guérisons, soit 15 fois plus de patients rétablis que décédés ! Lundi, l'Organisation mondiale de la santé avait d'ailleurs affirmé que plus de 70% des malades en Chine étaient déjà guéris.

Des médicaments pour atténuer les symptômes

En effet, pour une large majorité des personnes contaminées, la maladie ne se développe que sous forme légère. Pour elles, la guérison se fait "naturellement". Les symptômes sont alors les mêmes que pour la grippe : "entre 37,5 et 38,5 de fièvre, le nez qui coule, des maux de tête et un peu de toux sèche", détaille le médecin urgentiste et consultant santé de LCI Gérald Kierzek. Quelques médicaments, comme le paracétamol, vont alors être utilisés pour atténuer les symptômes, mais le virus va lui être combattu directement par le système immunitaire.

C’est justement lorsque celui-ci est déjà faible que le Covid-19 devient réellement dangereux, comme chez les personnes âgées, ou déjà malades. Pour elles, comme pour les formes les plus graves, le Covid-19 nécessite en revanche une hospitalisation, notamment pour des complications pulmonaires. Une petite partie des patients est ainsi obligée de passer en réanimation.

En France, "98% des patients guérissent", selon Salomon

Alors que la France devrait prochainement passer au stade 3 de la gestion de l’épidémie, jugé "inexorable" par l’exécutif, nombreux sont les patients à avoir déjà guéri du coronavirus. Pourtant, chaque soir, Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé, prend la parole pour annoncer le nombre de cas confirmés, de patients en réanimation, le total des décès... sans indiquer celui des guérisons.

Mais mardi soir, le numéro deux du ministère de la Santé a tenu a rassuré la population. "98% des patients guérissent, mais ils ne sont pas signalés", a-t-il indiqué. "Nous avons demandé à Santé publique France de nous donner le chiffre des guérisons, qui est donc de 98%. Je pense qu'il est très important que les Français voient et entendent des personnes guéries, ce qui permettra de démontrer l'importance des formes bénignes mais aussi de la capacité de notre système de santé à prendre en charge de façon optimale les personnes malades."

Coronavirus : le témoignage d'une patiente guérie dans le MorbihanSource : JT 13h Semaine
JT Perso

Un vaccin, c’est pour quand ?

Pour lutter contre la propagation du coronavirus et rassurer la population, de nombreux laboratoires dans le monde travaillent actuellement à l'élaboration d'un vaccin. En France, il est d’ailleurs testé en phase 1, mais il faudra "plusieurs mois" avant qu’il ne soit mis sur le marché, selon le docteur Gérald Kierzek. D’autres médicaments, tels que des antiviraux initialement destinés à traiter d’autres virus, comme le VIH, sont aussi en phase d'essais cliniques. Mais ils pourraient bien n’être disponibles qu’une fois l’épidémie déjà atténuée...


Idèr Nabili

Tout
TF1 Info