Covid-19 : le défi de la vaccination

Vaccins : le risque d’une forme grave du Covid-19 réduit de 87% chez les plus de 75 ans, selon l'ANSM

CQ
Publié le 21 mai 2021 à 17h37, mis à jour le 21 mai 2021 à 18h03
Mauricette, première vaccinée de France contre le Covid, le 27 décembre 2020

Mauricette, première vaccinée de France contre le Covid, le 27 décembre 2020

Source : THOMAS SAMSON / AFP / POOL

BÉNÉFICES – D’après une étude réalisée sur 4 millions de Français âgés de plus de 75 ans sous l'égide de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), l’injection de la deuxième dose de vaccin réduit fortement le risque de contracter une forme grave du Covid.

Prioritaires dans la campagne de vaccination, les personnes les plus âgées en tirent des bénéfices incontestables. Selon une étude réalisée par Epi-Phare, le groupement de surveillance pharmaco-épidémiologique de la vaccination, avec l’Assurance maladie et l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), les plus de 75 ans verraient le risque de contracter une forme grave du Covid réduit de 87% dès sept jours après l’injection de la deuxième dose de vaccin. Concrètement, "cela signifie qu'elles ont 9 fois moins de risque d'être hospitalisées pour Covid-19 que les personnes de plus de 75 ans non vaccinées", indique l’ANSM dans un communiqué publié ce vendredi 20 mai.

"La priorisation française des plus fragiles a donc sauvé de très nombreuses vies", s'est félicité le ministre de la Santé Olivier Véran, sur son compte Twitter. Menée pendant une quarantaine de jours sur plus de 4 millions de Français, parmi lesquels 1,4 million ont été totalement vaccinés, l’étude, publiée sur le site de l'ANSM, a ainsi permis de "comparer l'incidence des hospitalisations pour Covid-19 chez les personnes vaccinées au cours des deux premiers mois de la campagne vaccinale en France par rapport aux personnes non vaccinées". Cette étude ayant été réalisée entre le 27 décembre et le 24 février, la grande majorité des vaccinés (92%) ont bénéficié du vaccin Pfizer/BioNTech à ARNm, basé sur une nouvelle technologie et premier vaccin autorisé en France. 

Lire aussi

L’efficacité, c'est-à-dire la réduction du risque d'être hospitalisé pour une infection Covid, s’est révélée meilleure chez les patients moins âgés, puisqu'elle est de 91% chez les 75-84 ans et de 81% chez les 85 ans et plus. D'après des "résultats préliminaires", la réduction du risque de décès par Covid-19 chez les vaccinés sept jours après la deuxième dose est de 91%, selon les auteurs de l'étude. À ce jour, 64,4% des plus de 75 ans sont totalement vaccinés, selon les chiffres du ministère de la Santé. Epi-Phare prévoit d'ores et déjà d'actualiser ces résultats "avec un suivi élargi à d'autres populations, d'autres vaccins et sur des périodes de temps prolongées".


CQ

Tout
TF1 Info