Covid-19 : le défi de la vaccination

Covid-19 : ces "trois éléments conjoints" qui expliquent la hausse brutale des cas en Europe

ALG
Publié le 4 novembre 2021 à 16h46
JT Perso

Source : TF1 Info

ÉCLAIRAGE - L'OMS s'est alarmée jeudi du rythme "très préoccupant" de transmission du Covid-19 en Europe. Un rebond épidémique que le professeur Jean-François Timsit, chef du service de réanimation de l’hôpital Bichat, explique par "trois éléments conjoints".

"Il faut regarder les choses avec beaucoup de circonspection." Invité ce jeudi à réagir aux projections de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) selon laquelle le rythme actuel de transmission du Covid-19 "très préoccupant" en Europe, pourrait déboucher sur un demi-million de morts supplémentaires sur le continent d'ici février, le professeur Jean-François Timsit s'est voulu à la fois "rassurant et prudent."

"La violence de la vague (qui arrive) est nettement moindre que les vagues précédentes", a ainsi estimé le chef du service de réanimation de l’hôpital Bichat, rappelant toutefois que "les données du problème sont simples" et qu'elles invitent incontestablement à la vigilance.

"Trois éléments conjoints"

"En étant vaccinés à 75% à l'heure actuelle et en portant le masque raisonnablement à l'intérieur le virus augmente, donc ça ne suffit pas pour contrôler l'épidémie", a-t-il souligné dans un premier temps. "La deuxième chose, c'est qu'on a maintenant des données israéliennes assez précises qui nous disent que quatre mois après la deuxième dose vaccinale, chaque mois passé on divise par 1,7 notre taux de protection à la fois sur les formes symptomatiques et sur les formes sévères", a-t-il poursuivi, toujours pour expliquer cette hausse brutale du nombre de cas en Europe.

"Le troisième élément important c'est qu'il fait mauvais et qu'on se retrouve tous à l'intérieur avec de moins en moins envie d'avoir le masque sur le nez pour discuter avec les gens autour de nous et donc on prend un risque supplémentaire", a-t-il conclu, insistant sur le fait que "qu'il faut rester prudent".


ALG

Tout
TF1 Info