L'info passée au crible

Fin des tests PCR gratuits : vers des tarifs abordables comparés à ceux des autres pays ?

Thomas Deszpot
Publié le 13 juillet 2021 à 19h19
Les tests PCR devraient coûter environ 50 euros à l'automne.

Les tests PCR devraient coûter environ 50 euros à l'automne.

Source : LOIC VENANCE / AFP

DÉPENSES - Cet automne, les tests PCR deviendront payants en France. Les prix devraient toutefois rester modiques en comparaison de ceux pratiqués ailleurs en Europe et dans le monde.

Parmi les annonces d'Emmanuel Macron dans son allocution de lundi soir, on peut notamment retenir que les tests PCR ne seront plus gratuits à partir de cet automne. Une mesure qui vise notamment à réduire un coût jusque-là assumé à 100% par l'Assurance maladie. Si la gratuité de ces tests présentait l'avantage d'être non discriminante, la France faisait office d'exception par rapport à ses voisins, où une contribution est généralement demandée aux patients. Les montants évoqués, 50 euros environ, ne sont pas négligeables, mais restent assez largement en dessous de ceux pratiqués ailleurs en Europe ou dans d'autres pays du monde.

Une fourchette basse

En début d'année, le Premier ministre, Jean Castex, vantait le modèle de solidarité français. Il insistait sur la gratuité des tests en France, en comparaison de ceux pratiqués dans d'autres pays européens. À l'exception du Danemark, de Malte et de la Bavière en Allemagne, il est généralement obligatoire de s'acquitter de tout ou partie du montant lorsque l'on habite hors de l'Hexagone. "Nous disposons en France d’une capacité de dépistage parmi les plus développées et les plus accessibles de tous les pays européens", se réjouissait le chef du gouvernement.

À partir de cet automne, il en sera fini de la gratuité des tests. Les montants dont il faudra s'acquitter n'ont pas encore été totalement confirmés, mais devraient, selon toute vraisemblance, avoisiner ceux pratiqués pour les voyageurs étrangers qui ne sont pas résidents français. Soit 49 euros le PCR (29 pour un antigénique). Pour comparer ce montant à ceux pratiqués hors de nos frontières, il faut préciser que divers pays proposent des tests gratuits lorsque des patients disposent d'une ordonnance ou qu'ils présentent des symptômes. Des tests qui diffèrent de ceux dits "de complaisance", réalisés notamment pour prendre l'avion ou que peut effectuer avant d'effectuer un séjour en famille ou entre amis. 

Lire aussi

Aux alentours de 50 euros, les tests PCR français seraient parmi les moins chers du continent. Avec ceux pratiqués en Belgique, facturés de 40 à 55 euros maximum. Ils sont également abordables en Grèce, où ils ne dépassent pas 60 euros. Un montant similaire à celui pratiqué en Estonie. Dans les pays d'Europe de l'Est, les montants dépassent rarement 60 à 70 euros, comme en République Tchèque, en Hongrie ou en Slovaquie. Même chose en Croatie, où l'on en trouve également à des prix plus élevés. Ils sont un peu plus chers en Italie, où il est quasi impossible d'en trouver à moins de 65 euros. La moyenne flirte d'ailleurs plutôt avec les 100 euros. 

En Autriche, il faut débourser 60 à 120 euros pour un PCR, ce qui rappelle les tarifs en Espagne. Comptez 80 à 150 aux Pays-Bas. Du côté du Portugal, on constate des prix qui oscillent entre 80 et 120 euros en moyenne, tandis qu'il est difficile de trouver des tests à moins de 70 euros outre-Rhin. L'Allemagne, où les montants peuvent très vite augmenter en fonction de la rapidité avec laquelle vous souhaitez obtenir vos résultats. De bonnes affaires sont possibles en Grande-Bretagne, si vous achetez le test en même temps qu'un billet d'avion, mais hors de ce contexte, les prix grimpent à toute allure et peuvent dépasser les 200 euros. Il en va de même en Finlande ou en Suède. Là-bas, les laboratoires privés affichent régulièrement des montants supérieurs à 150 euros. Dépenser moins pour un PCR  se révèle assez rare.

Ces importantes disparités se constatent partout dans le monde. Rien qu'aux États-Unis, les prix peuvent varier de 40 à 400 dollars. Ils sont facturés entre 30 et 75 euros en Chine, contre au moins 100 euros au Mexique et... près de 300 euros au Japon. De loin le pays ou les tests sont les plus coûteux à travers le globe.

 Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr


Thomas Deszpot

Tout
TF1 Info