La France touchée par une cinquième vague de Covid-19

Fin du pass vaccinal : et pour voyager, comment ça se passe ?

Léa LUCAS
Publié le 14 mars 2022 à 10h39
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

En France, depuis ce lundi 14 mars, le pass vaccinal n'est plus obligatoire dans une majorité de lieux.
Mais qu'en est-il des conditions pour voyager ? On fait le point.

Cumulée au retour des beaux jours, la levée du pass vaccinal, ce lundi 14 mars, va donner des envies d'ailleurs à de nombreux Français. Mais attention, car si les règles sanitaires changent au niveau national, elles restent indépendantes de celles qui régissent les voyages en Europe et dans le monde. Vous avez prévu de voyager prochainement ? TF1info dresse la liste des choses à savoir avant de boucler sa valise.

En France

Dans l'Hexagone, le pass vaccinal n'est tout simplement plus exigé pour se déplacer. Ni en train ni en avion. À noter toutefois que le port du masque reste obligatoire dans tous types de transports en commun, et que la situation sanitaire peut évoluer à tout moment au regard du récent rebond épidémique constaté par le ministre de la Santé, Olivier Véran. Quelques jours plus tôt, sur TF1, le Premier ministre Jean Castex avait prévenu : ce n'est pas la "fin" du pass vaccinal, mais plutôt une "suspension".

En Europe et dans le monde

Pour se déplacer hors du sol français en revanche, c'est une autre histoire. A priori, il suffit de disposer d'un pass vaccinal à jour. En fonction des pays, celui-ci est considéré comme complet avec deux ou trois doses. De plus, il est également indispensable de se renseigner sur la durée de validité de ce certificat de vaccination, car là encore elle diffère selon les territoires. 

Dans l'Union européenne (UE), depuis le 1er février 2022, la durée du pass vaccinal est limité à 270 jours (soit neuf mois). Mais, la Commission européenne a précisé que ce n'était qu'une durée maximale. Cela signifie que certains États peuvent décider de la réduire. C'est le cas de la France par exemple qui, depuis le 15 février dernier, a fixé la fin de la validité du pass vaccinal à 4 mois. Il est donc recommandé de se renseigner au préalable sur le site du ministère des Affaires étrangères.

À noter que si le pass vaccinal d'un futur voyageur n'est plus actif, et que la dose de rappel est administrée peu de temps avant son déplacement en dehors de la France, il faut compter au moins 14 jours pour que celui-ci soit de nouveau considéré comme valide.

Par ailleurs, si le voyageur ne peut obtenir le sésame à temps, il lui est possible de réaliser les traditionnels tests de dépistage. Soit un test antigénique (20 euros) de moins de 24 heures en pharmacie, ou bien un test PCR (44 euros) de moins de 72 heures en laboratoire. L'option du certificat de rétablissement est également envisageable, à condition qu'il ne date pas de plus de 6 mois. Mais là encore, il s'agit de bien se renseigner au préalable sur le site de l'ambassade du pays en question.

Lire aussi

Ces nouvelles mesures sanitaires vont représenter - tout du moins, au début - un véritable casse-tête, autant pour les voyageurs que pour les compagnies aériennes. Celles-ci ont d'ailleurs réclamé une levée totale du pass vaccinal afin que touristes et professionnels puissent de nouveau circuler librement à l'échelle mondiale. Comme avant.


Léa LUCAS

Tout
TF1 Info