Covid-19 : le défi de la vaccination

Les soignants non-vaccinés au 15 septembre "ne seront plus payés", prévient Olivier Véran sur LCI

La rédaction de LCI
Publié le 12 juillet 2021 à 21h05, mis à jour le 12 juillet 2021 à 22h42
JT Perso

Source : TF1 Info

SANCTIONS - Dans la foulée de l'allocution d'Emmanuel Macron, le ministre de la Santé Olivier Véran a détaillé sur LCI la mise en œuvre de l'obligation vaccinale pour les soignants et notamment les sanctions encourues.

"À partir du 15 septembre, si vous êtes soignant et que vous n'êtes pas vacciné, vous ne pourrez plus travailler et vous ne serez plus payé." Quelques instants après l'annonce par Emmanuel Macron de la mise en place de l'obligation vaccinale pour les personnels des hôpitaux et des Ehpad, le ministre de la Santé Olivier Véran a détaillé sur LCI les sanctions qui pourraient être prises à leur encontre.

Lors de son allocution le président de la République avait en effet annoncé l'obligation vaccinale "sans attendre" pour plusieurs dizaines de professions du corps médical, précisant que ces derniers seraient soumis à des "contrôles" puis des "sanctions", sans alors détailler lesquelles. 

Vaccination, pass sanitaire, test PCR : ce qu’il faut retenir du discours d’Emmanuel MacronSource : JT 20h Semaine
JT Perso

"Vous aurez jusqu'au 15 septembre pour vous faire vacciner", a ainsi expliqué le président de la République, estimant qu'"il faut commencer maintenant"

"Quand la science nous offre les moyens de nous protéger, nous devons les utiliser avec confiance dans la raison et dans le progrès", a martelé Emmanuel Macron, devant la menace et la propagation du variant Delta en France, qui est désormais majoritaire dans le pays.

70 professions concernées

Soixante-dix professions sont concernées, dont les "personnels soignants et non-soignants des hôpitaux, cliniques, maisons de retraite, établissements pour handicapés". Par ailleurs, tous les personnels ou "bénévoles" travaillant au contact des personnes âgées ou fragiles, y compris à domicile" sont également concernées. 

"Nous devons aller vers la vaccination de tous les Français", a estimé le chef de l'État, n'écartant donc pas une obligation vaccinale pour toute la population si les chiffres continuaient à stagner.  

Lire aussi

Le projet de loi sur l'obligation vaccinale des personnels de santé et l'extension du pass sanitaire sera présenté ce mardi au Conseil d'État et la semaine prochaine en Conseil des ministres.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info