Covid-19 : la propagation fulgurante du variant Omicron

"On peut renforcer les mesures barrières" face à Omicron, plaide le Pr Yves Buisson

CQ
Publié le 27 décembre 2021 à 10h20
"On peut renforcer les mesures barrières" face à Omicron, plaide le Pr Yves Buisson

Source : PHILIPPE LOPEZ / AFP

MESURES - N’étant pas certain qu’un isolement strict soit la seule solution, l’épidémiologiste Yves Buisson a rappelé sur LCI l’importance de la distanciation physique et du port du masque couvrant le nez.

Le virologue Christian Bréchot et l’épidémiologiste Yves Buisson étaient invités de LCI ce lundi 27 décembre pour évoquer l'emballement des nouvelles contaminations en pleines festivités de fin d’année. Yves Buisson, qui est aussi membre de l’Académie de médecine, est revenu sur les éventuelles nouvelles mesures prises par l’exécutif ce lundi pour freiner la circulation du variant Omicron. Selon nos informations, un couvre-feu pourrait être instauré pour la nuit du 31 décembre et la durée d’isolement des cas contacts réduit pour éviter de "désorganiser" la société, comme le craint le Conseil scientifique.

"Il est certain que si l’on applique strictement ces règles d’isolement, on va immobiliser une grande partie du pays. Il y a un choix politique à appliquer compte tenu des données scientifiques", a estimé à son tour Yves Buisson, alors que la durée de l’isolement peut aller jusqu’à 17 jours en cas de cohabitation avec le ou la malade du Covid.

L’épidémiologiste en a profité pour rappeler l’importance des gestes barrières, peu à peu délaissés par les Français à mesure qu’ils se sont fait vacciner. "On peut très probablement renforcer les mesures barrières, qui sont relâchées depuis plusieurs mois", a regretté Yves Buisson en prenant un exemple concret : "Le port du masque est complètement oublié dans de multiples endroits. Et où il est appliqué, dans les transports en commun, il est mal appliqué. Sous le nez, ça ne sert strictement à rien. D’autant que ce variant Omicron affecte les voies aériennes supérieures. Donc si on a le nez découvert, on en fait profiter tout son entourage. Ce n’est pas normal qu’une seule personne prenne la liberté de contaminer tout son entourage parce qu’elle préfère avoir le nez à l’air que sous un masque".

Avec 68.200 nouveaux malades diagnostiqués chaque jour en moyenne, le variant Omicron est en train de créer une reprise épidémique alors même que la cinquième vague n'est pas terminée. Des mesures sont donc attendues par le gouvernement ce lundi en fin après-midi, après un conseil de défense sanitaire organisé en visioconférence.


CQ

Tout
TF1 Info