Covid-19 : le défi de la vaccination

Covid-19 : un homme qui vendait des "kits corona" pour s’infecter arrêté aux Pays-Bas

La rédaction LCI
Publié le 13 décembre 2021 à 8h23, mis à jour le 14 décembre 2021 à 16h14
JT Perso

Source : TF1 Info

FRAUDE - Les autorités néerlandaises ont arrêté vendredi matin un homme qui proposait aux acheteurs sur internet des kits pour s'autocontaminer. Une enquête a été ouverte.

Bras en silicone, faux pass sanitaire... L'imagination des fraudeurs semble sans limite pour éviter à tout prix de se faire injecter un vaccin contre le Covid-19. Les autorités hollandaises ont été alertées, cette fois-ci, par ce message sur internet : "Voulez-vous déterminer par vous-même quand vous êtes infecté par le coronavirus ? Avec le kit corona, vous pouvez faire ce choix vous-même !"

"Les dernières mutations et variants ont été inclus"

Comme le révèle le journal néerlandais De Telegraaf, un homme a été arrêté, vendredi, pour avoir proposé, sur le web, des lots afin que ses "clients" puissent se contaminer seuls et volontairement au Covid-19. Pour la somme de 33,50 euros, l'acheteur recevait par la poste des "tubes plein de virus" avec lesquels s'infecter, ainsi qu'un autotest pour vérifier sa contamination.

Selon le site de vente, le virus envoyé n’avait pas plus de trois mois, "vous pouvez donc être sûr que les dernières mutations et variants ont également été inclus." L'homme, aujourd'hui libéré, rassurait ses acheteurs en expliquant que cette infection serait assurée, avant de guérir et de devenir négatif. Mais aucun message dans les kits ne mentionnait les risques encourus sur la pandémie qui a déjà fait au moins 5,3 millions de morts dans le monde depuis son arrivée.

Site mis hors ligne

L'inspection a qualifié l'initiative de déconcertante. "Le coronavirus est dangereux. Cela peut vous rendre gravement malade. Et vous pouvez infecter d'autres personnes, qui à leur tour peuvent tomber gravement malades. Quiconque s'infecte délibérément met en danger la santé publique", a déclaré Margreeth Fernhout de l'IGJ.

Le site internet en question a depuis été mis hors ligne par le fournisseur d'hébergement, et une enquête a été ouverte. Depuis le début de la pandémie, les Pays-Bas dénombrent 2,88 millions de cas de contaminations et au moins 20.000 morts dues au Covid-19, d'après Reuters.


La rédaction LCI

Tout
TF1 Info