Covid-19 : le défi de la vaccination

AstraZeneca assure que son vaccin est efficace à 76% après une mise à jour des données

T.G avec l'AFP
Publié le 25 mars 2021 à 6h18
JT Perso

Source : La Matinale LCI Week-end

VACCINATION - Accusé d'avoir publié des données obsolètes, le laboratoire a publié une mise à jour de ses résultats d'essais cliniques en cours.

Acculé, AstraZeneca répond. Le laboratoire, pointé du doigt par le régulateur américain pour avoir utilisé des mauvaises données, a mis à jour, jeudi, les résultats de ses essais cliniques de phase III (la dernière avant l'homologation) menés aux États-Unis, au Pérou et au Chili.

Résultat, son sérum serait efficace à 76% contre les cas symptomatiques, a annoncé l'entreprise dans un communiqué. Le laboratoire garantit que l'efficacité de son vaccin atteint 100% pour prévenir les cas graves de Covid-19, celles nécessitant une hospitalisation. Un chiffre similaire aux premières données communiquées précédemment. 

Une efficacité "cohérente" avec les données annoncées lundi (79%) retoquées par l'Institut national des maladies infectieuses et des allergies (NIAID), qui supervise des essais cliniques de vaccins aux États-Unis. L'agence fédérale s'inquiétait que le laboratoire suédo-britannique ait pu "utiliser des informations obsolètes"

AstraZeneca s'était engagé mardi à fournir sous 48 heures des données récentes au régulateur américain supervisant les essais cliniques, qui avait critiqué des données potentiellement "obsolètes" sur son vaccin anti-Covid, annoncé alors efficace à 79% pour prévenir les cas symptomatiques.

Une nouvelle qui, si elle est confirmée, pourrait faciliter la mise sur le marché du vaccin d'AstraZeneca aux États-Unis. Dans le cadre de l'opération "Warp Speed" lancée au printemps 2020 par l'administration Trump pour soutenir le développement d'un vaccin contre le Covid-19, une commande de 300 millions de doses a été passée par Washington à AstraZeneca. 

Soit beaucoup plus que le nombre initialement commandé à Pfizer/BioNTech, Moderna ou Johnson & Johnson (100 millions chacun), les trois vaccins actuellement autorisés aux États-Unis. Depuis, de nouveaux contrats moins conséquents ont depuis été passés, si bien que l'administration Biden affirme que le pays aura reçu assez de doses de ces trois vaccins pour pouvoir vacciner l'ensemble des adultes américains d'ici fin mai.

Depuis plusieurs semaines, la formule d'AstraZeneca est sous le feu des critiques des deux côtés de l'Atlantique. En Europe, plusieurs pays avaient suspendu son utilisation par crainte qu'il ne provoque des caillots sanguins, jusqu'à ce que l'Agence européenne des médicaments l'ait jugé "sûr et efficace". Un vent de scepticisme entoure encore le sérum, accusé d'être moins efficace que ses concurrents, et face aux retards de livraisons qui s'accumulent. 


T.G avec l'AFP

Tout
TF1 Info