Covid-19 : le défi de la vaccination

Par manque de volontaires, le vaccinodrome de Nice ferme en avance

La rédaction de LCI
Publié le 18 avril 2021 à 13h27
Le Palais des expositions de Nice fermé, le 18 avril 2021.

Le Palais des expositions de Nice fermé, le 18 avril 2021.

Source : VALERY HACHE / AFP

RENDEZ-VOUS MANQUÉ - Ouvert ce week-end aux enseignants et forces de l'ordre, le vaccinodrome du Palais des expositions de Nice a fermé ses portes dès samedi après-midi, faute de candidats à la vaccination.

Seulement 58 volontaires pour 4000 doses. Tout au long du week-end, le Palais des expositions de Nice devait proposer la vaccination aux personnels de plus 55 ans les plus exposés. Étaient concernés les professionnels de l'enfance, les forces de sécurité ou encore les surveillants pénitentiaires. 

Faute de candidats pour se faire immuniser, le vaccinodrome - où uniquement le vaccin AstraZeneca devait être administré à ce public prioritaire - a fermé ses portes à 13h samedi, au lieu de 17h. Au regard du faible nombre de rendez-vous enregistrés, il ne rouvrira pas, ce dimanche 18 avril, rapporte France Bleu Azur.

Outre la possible défiance à l'égard du vaccin, ce coup de frein dans la campagne vaccinale, menée tambour battant dans les Alpes-Maritimes, s'expliquerait par une communication trop tardive. "Nous nous y attendions, le message était passé tardivement", a reconnu la métropole auprès de Nice-Matin. "La décision n'a été prise que tardivement jeudi, et la police nationale et l'Éducation nationale n'ont pu prévenir leurs effectifs que vendredi, c'était un peu juste", a confirmé au quotidien régional Véronique Borré, directrice de l'Agence de sécurité sanitaire environnementale et de gestion des risques de la ville.

Les vaccins réutilisés "pour les personnes prioritaires"

Malgré cet échec, la préfecture des Alpes-Maritimes a toutefois précisé que cette opération est appelée à se poursuivre dans les deux semaines qui viennent pour les éventuels candidats qui se présenteraient. Elle a souligné que la population éligible est, dans le département, "relativement réduite" avec 3000 enseignants de plus de 55 ans. Par ailleurs, un certain nombre ont déjà été vaccinés, notamment à Nice où la mairie indique avoir "quasiment terminé" la vaccination des enseignants de la ville.

Quant aux doses d'AstraZeneca inutilisées pendant ce week-end, il n'y aura pas de gâchis. Elles seront transférées à une caserne de pompiers "pour les personnes prioritaires selon les critères gouvernementaux", précise Nice-Matin.

Covid-19 : les vaccinodromes, une bonne stratégie ?Source : JT 20h Semaine
JT Perso

À Nice, la campagne de vaccination doit reprendre dès lundi au Palais des expositions, avec notamment deux nouvelles journées à 5000 injections de Pfizer et Moderna prévues. Par ailleurs, le Théâtre de Verdure, situé en face de la Promenade des Anglais, recevra tous les publics prioritaires, sans rendez-vous en semaine, pour être vaccinés avec les mêmes sérums. 


La rédaction de LCI

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info