Covid-19 : le défi de la vaccination

L'UE dépasse enfin les États-Unis dans la course à la vaccination

Felicia Sideris
Publié le 20 juillet 2021 à 16h27
ILLUSTRATION

ILLUSTRATION

Source : Jane Barlow / POOL / AFP

CAMPAGNE - Un temps cité en exemple pour la rapidité de leur campagne vaccinale contre le coronavirus, les États-Unis n'avancent plus depuis plusieurs semaines. Jusqu'à se faire doubler par l'Union européenne.

Les meneurs semblent rencontrer un plafond de verre. Après leur sprint, certains pays ont désormais du mal à tenir le rythme des vaccinations. Et c'est notamment le cas des États-Unis. Dans cette course au vaccin qui s'apparente à un marathon, ils sont devancés depuis ce lundi 19 juillet par l'Union européenne, qui avait pris du retard au démarrage.

Les États-Unis stagnent depuis le 13 avril

Depuis la mi-avril, la campagne américaine patine. Faute de pouvoir mettre en place des pass sanitaires - inenvisageables dans la majorité des États - les autorités ont bien du mal à motiver les plus sceptiques à prendre la route des centres de vaccination. En trois mois, cet État dans le peloton de la course à la vaccination est ainsi passé de 10 doses pour 100 personnes administrées par jour à 1,6 dose. 

 

Au contraire, le Vieux continent vaccine de plus en plus vite. Depuis le 1er juin, il dépasse son voisin d'Outre Atlantique, avec 7 doses administrées par jour pour 100 personnes, selon les données des autorités mises en ligne par OurWorldinData. La France devance même l'Allemagne en termes de rapidité de la vaccination, avec 8 doses par jour, contre 7 pour notre voisin d'outre-Rhin. Seule l'Italie et le Portugal prennent les devants dans l'Union européenne, avec respectivement 9 doses pour 100 habitants et 10,4. 

Part de la population ayant reçu au moins une dose de vaccin contre le Covid-19, données arrêtées au 19 juillet 2021 - OurWorldinData

Une puissance qui a fait passer le Vieux continent devant les États-Unis dans cette précieuse course à l'immunité collective. Avec 55,96% de la population qui a reçu au moins une dose, l'UE est passé ce lundi devant les États-Unis, qui stagnent à 55,71%. Une avancée qui devrait encore s'accélérer. Que ce soit pour voyager dans le continent ou pour se procurer les pass sanitaires locaux, la population en Europe se bouscule dans les centres de vaccination. Le continent reste toutefois dix points derrière le Royaume-Uni, qui a majoritairement immunisé sa population avec le produit d’AstraZeneca.  


Felicia Sideris

Tout
TF1 Info