Covid-19 : le défi de la vaccination

Vaccination : Gabriel Attal annonce une nouvelle campagne d'appels pour "600.000 personnes"

Léa LUCAS
Publié le 29 juillet 2021 à 12h41
JT Perso

Source : TF1 Info

CAMPAGNE - Afin d'accélérer la vaccination des plus fragiles, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a indiqué ce jeudi qu'une campagne d'appels massive allait être lancée "dans les prochains jours" par l'Assurance maladie.

Aller chercher les publics fragiles non vaccinés. C'est l'objectif du gouvernement pour atteindre les 50 millions de primo-vaccinés d'ici à fin août. Pour ce faire, "nous allons relancer, dans les prochains mois - Olivier Véran l'a décidé - une campagne d'appels massive par l'Assurance maladie, pour les personnes fragiles, isolées, pour les inciter à se faire vacciner", a assuré le porte-parole de l'exécutif, Gabriel Attal, ce jeudi 29 juillet. "Cela représente 600.000 personnes qui seront appelées dans les prochains jours et semaines." 

L'Assurance maladie n'en sera pas à son premier coup d'essai, puisque ce sera "la troisième fois qu'elles seront appelés", précise-t-il. "Mais nous ne lâcherons pas !"

Au total, ce sont 5 millions de personnes fragiles qui doivent encore se faire vacciner, a noté Gabriel Attal. Tout en rappelant que cette catégorie de la population, particulièrement vulnérables face à la quatrième vague, représente "une épée de Damoclès au-dessus de notre hôpital." Il les appelle donc une énième fois à se faire vacciner pour éviter toutes formes graves du virus. "C'est important pour eux, pour ceux qui les entourent, pour le pays", martèle le porte-parole. 

Déploiement de vaccibus

Outre les campagnes massives de courriers ou d'appels, le gouvernement veut "faire venir le vaccin aux pieds des immeubles, aux pieds des tours" avec des vaccibus. Les non-vaccinés "n'ont pas toujours l'information, la possibilité d'aller dans un centre", a-t-il déploré, avant de préciser que  ces dispositifs permettaient à des centaines de personnes d'être vaccinées chaque jour. 

Lire aussi

Ce jeudi matin, le Premier ministre, Jean Castex, a également annoncé l'intention du gouvernement d'"aller chercher les personnes non-vaccinées." Selon lui, "la priorité des priorités" reste en effet la minorité de personnes ayant des comorbidités, car "avec le variant Delta, ils ont plus de chances d'être contaminés."


Léa LUCAS

Tout
TF1 Info