Un nouveau déconfinement en 4 étapes clés

Coronavirus : les contaminations faibles mais en hausse dans les bars et les fêtes

Felicia Sideris
Publié le 26 juin 2021 à 18h58
Coronavirus : les contaminations faibles mais en hausse dans les bars et les fêtes

Source : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

CHAÎNE DE CONTAMINATION - Dans son dernier point épidémiologique publié jeudi, Santé publique France relève que le nombre de cas liés "à un bar ou à un rassemblement festif sur la voie publique" était en augmentation par rapport à la deuxième semaine de juin.

Entre le début de l'Euro de football, l'ouverture des terrasses et un couvre-feu supprimé, tous les prétextes sont bons pour se retrouver autour d'un verre. Si "la vie d'avant" reprend progressivement, c'est désormais aussi le cas pour les contaminations. Dans ces lieux, le nombre de cas de coronavirus augmente. Dans son dernier bulletin épidémiologique du 24 juin, Santé publique France a ainsi relevé que le nombre de cas liés à un bar ou à un "rassemblement festif sur la voie publique" ont doublé.

+40% de cas dans des bars

En semaine 24 (du 14 au 20 juin), le nombre de personnes contagieuses est passé de 10 à 14 dans les bars et de 6 à 13 dans les fêtes. Soit une augmentation de respectivement 40% et 58% par rapport à la semaine précédente, comme le souligne l'agence dans le bilan. À noter cependant que le nombre de cas reste particulièrement bas. Ce chiffre ne représente que 0.17% des 16.084 nouveaux cas de covid-19 enregistrés dans le pays sur cette période. 

Milieux fréquentés par les cas de covid-19, durant la semaine du 14 au 20 juin 2021, selon Santé publique France - Santé publique France

Autre point d'attention, ce chiffre est à contextualiser. Actuellement, le traçage des cas contact est de plus en plus difficile. Moins d'un quart des nouveaux cas  de coronavirus signalés étaient auparavant connus des autorités sanitaires comme des cas contact. Une proportion qui continue de baisser, "suggérant une moins bonne connaissance des chaînes de transmission", reconnait l'agence. 

Lire aussi

S'il est facile de signaler à la Caisse d'assurance maladie un cas-contact à sa table, il est en effet plus difficile d'établir un lien de contamination entre deux voisins qui ne se connaissent pas dans un bar. 


Felicia Sideris

Tout
TF1 Info