Covid-19 : la France face à la 7e vague

Face à la 7e vague, Borne convoque ce mardi les préfets et directeurs d'ARS

V. Fauroux
Publié le 28 juin 2022 à 10h40
JT Perso

Source : JT 20h WE

Les contaminations de Covid-19 augmentent depuis trois semaines dans toutes les régions métropolitaines.
En cause notamment, un sous-variant d'Omicron, le BA.5, qui représente plus de 40% des cas.
Pour évoquer cette situation, Elisabeth Borne réunit ce mardi les préfets et directeurs d'ARS par visioconférence.

Face au démarrage d'une septième vague de l'épidémie de Covid-19, le gouvernement convoque une réunion de crise. La Première ministre Elisabeth Borne réunit ce mardi les préfets et directeurs d'ARS par visioconférence pour évoquer la situation, marquée par une reprise des cas de contamination. La réunion, qui débutera à 15h, permettra d'émettre une série de recommandations pour les prochaines semaines, précise l'entourage de la Première ministre.

55.000 cas par jour

"La circulation du SARS-CoV-2 poursuit sa progression sur l’ensemble du territoire métropolitain, avec une augmentation des nouvelles hospitalisations", constate Santé Publique France dans son bilan hebdomadaire. Les contaminations augmentent depuis trois semaines, portée par de nouveaux sous-variants de la famille Omicron, BA.4 et surtout BA.5, et atteignent désormais environ 55.000 chaque jour. Toutes les régions métropolitaines et toutes les classes d'âge sont concernées

Dans ce contexte, un projet de loi maintenant provisoirement un dispositif de veille et de sécurité sanitaire en matière de lutte contre le virus, doit être présenté au Parlement en juillet. La ministre de la Santé Brigitte Bourguignon a demandé ce lundi sur RTL "aux Français de remettre le masque dans les transports", par civisme. Elle a aussi réitéré son appel à un nouveau rappel de vaccination avec la quatrième dose pour certaines catégories de la population, comme les plus de 60 ans et les personnes immunodéprimées.

Lire aussi

À l'hôpital, durement éprouvé par la pandémie et en crise structurelle, le rebond reste pour l'instant modéré. Une hausse des admissions, notamment chez les 80 ans et plus, est observée en soins critiques après plusieurs semaines de diminution et une semaine de stabilisation, selon SPF.


V. Fauroux

Tout
TF1 Info