Covid-19 : la vie avec le virus

Covid-19 : interrogations sur un lien entre vaccination et de rares pertes d'audition

A.B.
Publié le 30 juin 2022 à 19h56
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

L'Agence nationale de sécurité du médicament s'est penchée sur le cas de personnes atteintes de surdité à la suite de la vaccination conte le Covid-19.
115 cas ont été retenus et analysés.
Pour le moment, aucun lien formel n'a été fait avec l'injection du vaccin.

Comme depuis le début de la vaccination contre le Covid-19, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) étudie de près les possibles effets secondaires de différents sérums injectés. Elle tient ainsi à jour ses analyses et découvertes afin de documenter au mieux les répercutions des vaccins à ARN-Messager, comme Pfizer ou Moderna, notamment.

Dans un rapport publié ce jeudi, l'agence sanitaire fait ainsi état d'un "signal potentiel" après avoir analysé de "très rares" cas de perte d'audition après l'injection de ces deux sérums. "À ce stade, le lien de causalité entre ce vaccin et les cas de surdité n'est pas établi", rappelle l'ANSM, estimant toutefois qu'il "ne peut être exclu pour un certain nombre de cas". 

115 cas graves analysés

Dans le détail, l'enquête en pharmacovigilance a été effectuée en collaboration avec deux spécialistes ORL sur l'ensemble des cas déclarés depuis le début de la vaccination, jusqu'au 2 février 2022. Sur un total de 251 cas notifiés, 191 l'ont été à la suite d'une vaccination Pfizer et 60 après Moderna. 144 d'entre eux ont été expertisés, "115 cas graves de surdité ont été retenus et analysés" pour le vaccin Pfizer. Ils concernent 50 hommes et 65 femmes, âgés en moyenne de 52 ans, dont 54 sont survenus après l'injection d'une première dose, 48 après la seconde dose et 12 après la dose de rappel. 

"Ces cas sont rétablis sans séquelles dans 38 cas, rétablis avec séquelles (nécessité appareillage) dans 4 cas et non rétablis au moment de la déclaration pour 71 cas", détaille l'ANSM qui explique avoir pris en compte ces patients en raison de leurs caractéristiques cliniques ainsi que le délai d'apparition des troubles auditifs, moins de 21 jours après l'injection du vaccin dans 73% des cas, et leur absence d'antécédents. 

Lire aussi

Du côté de Moderna, "29 cas graves ou non graves de surdités brusques" ont été retenus. Ils concernent 14 hommes et 15 femmes, dont l'âge moyen est de 51 ans, dont 13 sont survenus après la première dose, 12 après la deuxième dose et deux après la dose de rappel. Pour deux cas, l'information n'est pas connue par les autorités sanitaires. "Ces cas sont rétablis dans 8 cas, non rétablis au moment de la déclaration pour 14 cas, et d’évolution inconnue dans 2 cas", précise l'agence. Des chiffres à relativiser quand on sait que près de 130 millions d'injections ont été réalisées avec l'un ou l'autre de ces deux vaccins depuis un an et demi en France. 

L'ANSM invite toutefois t les personnes qui auraient subi une perte d'audition et suspectent le vaccin contre le Covid-19 à consulter un médecin généraliste ORL et à déclarer l'événement sur le portail du ministère chargé de la Santé : signalement.social-sante.gouv.fr. Un rapport de l'OMS publié en février 2022 avait déjà rapporté une détection de signal au sujet des pertes d'audition et acouphènes suivant une vaccination contre le Covid-19 et nécessitant une enquête. Pour le moment, celle-ci se poursuit afin de déterminer si ces symptômes font bien partie des effets secondaires pouvant être imputés au vaccin. 


A.B.

Tout
TF1 Info