La France touchée par une cinquième vague de Covid-19

Covid : l'obligation d'adapter les vaccins aux variants désormais dans les contrats entre l'UE et les laboratoires

Thomas Guien
Publié le 27 novembre 2021 à 22h51
JT Perso

Source : TF1 Info

VARIANTS - Invité de LCI ce samedi, le secrétaire d'État aux Affaires européennes Clément Beaune a indiqué que l'obligation d'adapter les vaccins aux variants figurait désormais dans les contrats passés entre l'UE et les laboratoires.

Les laboratoires à l'heure des nouveaux variants. Moins de 24 heures après la présentation d'Omicron par les autorités sud-africaines, les fabricants Pfizer-BioNTech, Moderna et Novavax se sont déclarés confiants dans leur capacité à combattre la souche. Une capacité qui est d'ailleurs prévu contractuellement.

"Dans les nouveaux contrats que nous avons signés, nous avons inscrit l'obligation d'adapter aux variants dès que cela sera possible sur le plan de la recherche", a assuré ce samedi soir sur LCI Clément Beaune, le secrétaire d'État aux Affaires européennes. Avant de préciser : "Cela a justifié que des prix soient un peu plus élevés. Mais c'est car il y a cette obligation qui n'était pas dans les premiers contrats d'adapter les vaccins aux variants."

"Le vaccin doit être immédiatement adapté"

Même discours de la part de la présidente de la Commission européenne. "Les contrats de l'Union européenne avec les fabricants stipulent que le vaccin doit être adapté immédiatement aux variants dès qu'ils émergent", a insisté vendredi Ursula von der Leyen lors d'une conférence.

Si les autorités ont tenu à préciser cette clause contractuelle, c'est que jamais un nouveau variant du Covid-19 n'avait provoqué autant d'inquiétude depuis Delta. Moderna a d'ailleurs annoncé vendredi son intention de développer une dose de rappel spécifique pour Omicron. Cette annonce s'inscrit dans une stratégie visant à travailler sur des doses de rappel spécifiques pour les variants préoccupants, selon Moderna.

"Nous avançons aussi vite que possible"

"Depuis le début, nous avons dit que pour combattre la pandémie, il était impératif d'être proactif face à l'évolution du virus", a affirmé le patron de Moderna, Stéphane Bancel, cité dans le communiqué. "Les mutations du variant Omicron sont préoccupantes et depuis plusieurs jours nous avançons aussi vite que possible pour exécuter notre stratégie afin de lutter contre ce variant", a-t-il ajouté.

Lire aussi

Le laboratoire allemand BioNTech, allié à Pfizer, a dit étudier ce nouveau variant, et attendre "au plus tard dans deux semaines" de premiers résultats d'études qui permettront de déterminer s'il est capable d'échapper à la protection vaccinale. 

Il faudra "plusieurs semaines" pour comprendre le niveau de transmissibilité et de virulence du nouveau variant, a néanmoins souligné vendredi le porte-parole de l'OMS. Pour l'Agence européenne des médicaments (EMA), il est cependant "prématuré" de prévoir une adaptation des vaccins au variant Omicron.


Thomas Guien

Tout
TF1 Info