La France touchée par une cinquième vague de Covid-19

Covid-19 : l’ordre d’apparition des symptômes serait différent selon le variant contracté, selon une étude

LC
Publié le 18 décembre 2021 à 17h24
JT Perso

Source : TF1 Info

MUTATION - Selon les résultats d’une nouvelle étude publiée ce jeudi 16 décembre 2021 dans la revue "PLOS Computational Biology", l’ordre d’apparition des symptômes du Covid-19 pourrait être différent selon le variant contracté.

Et si l'ordre d'apparition des symptômes du Covid-19 permettait de connaître le type de variant qui vous a infecté ? C'est ce que suggère une étude publiée ce jeudi 16 décembre 2021 dans la revue PLOS Computational Biology. En se basant sur un modèle mathématique, des chercheurs de l’Université du Sud de la Californie ont analysé les caractéristiques des patients américains et chinois pendant la première vague de coronavirus.

Et les résultats intriguent. D'après les scientifiques, l'ordre des symptômes diffère : si la toux se déclenche en premier chez les Américains contaminés, c'est la fièvre qui survient d'abord pour les résidents chinois. Comment expliquer la différence ?

Les chercheurs se sont basés sur 373.883 cas aux États-Unis, collectés du 22 janvier au 30 mai 2020, et presque autant en Chine pendant le mois de février 2020, avant d'établir tout un tas de probabilités sur l'ordre d'arrivée des symptômes.

Selon leur modèle, 76,9% des patients chinois, touchés à 98% par la première apparition du covid-19, ont souffert d'abord de la fièvre plutôt que de la toux, de la nausée ou encore des vomissements, tandis que 47,5% des patients américains, contaminés à 70 % par le variant "D614G", ont été plus susceptibles d'être impactés par la toux, avant la fièvre.

Avec le "D614G", la toux puis la fièvre

Pour les chercheurs, les mutations du Covid-19 en sont la cause. Fin 2019, le coronavirus a été détecté pour la première fois dans la région de Wuhan, en Chine, avant qu'il ne migre partout dans le monde et se transforme. 

À l'été 2020, un variant devient rapidement dominant, le "D614G", et contamine une grande partie des États-Unis avant de frapper, entre autres, le Brésil et le Japon. Dans ces pays, là aussi étudiés, les chercheurs retrouvent le même ordre des symptômes chez les cas de contaminations que chez les Américains : la toux puis de la fièvre.

Lire aussi

Cela ne fait donc pas de doute pour les scientifiques : l'ordre des symptômes ne serait pas dû à des variables géographiques, climatiques, d’âge, ou encore de comorbidités, mais à "une mutation d'une maladie virale." Ici, "le variant 'D614G' est plus transmissible, car les personnes infectées sont plus susceptibles de tousser en public avant d'être incapacitées par la fièvre, expliquent les auteurs de l'étude.

À ce jour, c'est la seule étude sur le sujet. Il est donc difficile d'en faire une généralité, d'autant qu'aucune donnée n'est encore disponible concernant d'autres variants, comme le Delta, apparu en Inde, ou Omicron, détecté en Afrique du Sud. Mais elle pourrait être une piste sur la progression des virus.

Via cette enquête, les scientifiques indiquent vouloir inciter à continuer les recherches sur cet ordre d’apparition des symptômes au sein des maladies infectieuses. In fine, l'objectif est de mieux comprendre comment les variants affectent la propagation des virus.


LC

Tout
TF1 Info