Covid-19 : le défi de la vaccination

Covid-19 : le gouvernement se tient prêt pour une vaccination générale des enfants âgés de 5 à 11 ans

Benoît Leroy
Publié le 11 décembre 2021 à 17h11
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

ANTICIPATION - Alors que la Haute autorité de santé n'a ouvert la vaccination, pour les enfants, qu'à ceux de plus de 5 ans atteints de comorbidités, l'exécutif va permettre aux médecins, dès lundi 13 décembre, de commander le vaccin pédiatrique.

Le gouvernement se prépare. Alors qu'il est prévu qu'il lance la vaccination des enfants de 5 à 11 ans vers le 15 décembre pour ceux atteints de pathologiques à risques, les médecins vont pouvoir commander dès lundi 13 décembre la formule pédiatrique du sérum anti-Covid-19 développé par Pfizer.

Cette décision, prise par la Direction générale de la Santé, suit les multiples annonces faites par le gouvernement depuis le début du mois de décembre. L'exécutif évoquait une vaccination "de tous les enfants" de 5 à 11 ans, "sur la base du volontariat, si possible d'ici à la fin d'année".

Pour la première fois donc, les médecins, et eux seuls, vont pouvoir commander le vaccin dans la limite d'un flacon par praticien. Pour l'heure, les autres acteurs de la vaccination (pharmaciens, infirmiers, sage-femmes...) n'y sont pas autorisés. 

L'objectif du gouvernement est ainsi de pouvoir tenir l'engagement formulé en début de mois et évoquant le 20 décembre comme date de lancement de la vaccination générale des plus jeunes enfants.

Les enfants à risque d'abord

Si les commandes vont être possibles en début de semaine, la stratégie du gouvernement reste la même : priorité aux enfants à risque. Entre mardi et mercredi, les centres de vaccination pourront prendre en charge ceux atteint d'une pathologie représentant un risque de forme grave de la maladie. Une injection d'ores et déjà validée par la Haute autorité de santé. 

Lire aussi

Ce sont notamment des enfants atteint d'obésité et de diabète qui seront concernés par cette première étape. Un public concerné d'environ 350.000 personnes.

Dans tous les cas, la formule inoculée aux plus jeunes sera spécifique. Pour éviter toute complication, ces nouveaux vaccins seront repérables par un capuchon orange


Benoît Leroy

Tout
TF1 Info