L'info passée au crible

Covid-19 : le rebond des cas en Israël montre-t-il que l'efficacité du vaccin n'est "que de 64%" ?

Felicia Sideris
Publié le 8 juillet 2021 à 13h01
Covid-19 : le rebond des cas en Israël montre-t-il que l'efficacité du vaccin n'est "que de 64%" ?

Source : AFP

IMMUNITÉ - Des internautes assurent que les données des contaminations en Israël commencent à montrer une chute considérable de l'efficacité du vaccin Pfizer contre le variant Delta du coronavirus. Il est cependant trop tôt pour évaluer précisément cette baisse.

La crainte semble se confirmer. Face à un variant Delta du Covid-19 hautement contagieux, le vaccin de Pfizer-BioNtech serait un peu moins efficace. Mais à quel niveau ? Depuis ce lundi 5 juillet, de nombreux internautes partagent les chiffres des contaminations en Israël pour assurer que l'immunité induite par la vaccination n'est plus protectrice. À l'instar de l'avocat de Didier Raoult. Sur Twitter, Fabrice Di Vizio a ainsi témoigné ce mardi du moment où il a appris "à une personne vaccinée que l'efficacité du vaccin sur le Delta est réduite selon une étude israélienne à 64%". Alors qu'en est-il réellement  ?

Une efficacité contre les formes graves quasi inchangée

Tout le monde s'appuie sur une seule et même source. Une communication du ministère de la Santé en Israël. Il s'agit de données présentées dimanche dernier par des membres de l'équipe d'épidémiologie du ministère de la Santé, et reprises dans la presse locale. En s'appuyant sur une analyse de l'épidémie depuis le 6 juin, les autorités sanitaires ont reconnu qu'il y avait eu une diminution du bénéfice du vaccin dans la prévention de l'infection et de la contamination, son niveau tombant à 64%. "La baisse a été observée simultanément avec la propagation du variant Delta en Israël", explique la presse locale. 

 

Toutefois, il ne s’agit que de chiffres recensant les contaminations. Au cours de la même prise de parole, le ministère s'est d'ailleurs félicité que le produit du laboratoire américain restait très efficace pour prévenir les cas graves et les hospitalisations. "Le bénéfice du vaccin dans la prévention des hospitalisations et des formes graves de la maladie est estimé à 93%", précise-t-il. Un taux en chute de cinq points par rapport aux données de cet hiver. 

Ces nouvelles données ne contredisent donc pas l'utilité du vaccin face au variant Delta. D'autant plus qu'il ne s'agit pas d'une "étude" mais bien d'une seule analyse épidémiologique. Or, de nombreux experts s'accordent à dire que cette méthodologie comporte des biais. Pour les éviter, devraient être mis face-à-face un groupe témoin - non vacciné -  dans lequel le dépistage serait systématique par rapport à un autre groupe - vacciné. 

Lire aussi

Pour vraiment connaître les chiffres, il faudrait donc une étude comparative et non pas une seule observation de l'évolution des contaminations. "Il existe d'énormes défis méthodologiques pour évaluer correctement l'efficacité du vaccin à partir d'une flambée locale", a reconnu un expert de la santé dans les pages du quotidien Ha'aretz. Du propre aveu de Ran Balicer, président du groupe national d'experts israéliens sur le Covid-19, il est encore "trop tôt pour évaluer précisément l'efficacité du vaccin" contre le variant Delta. 

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr


Felicia Sideris

Tout
TF1 Info